Publié le 07-03-2012

La Présidence exige la fermeté dans l'affaire du drapeau

Le porte-parole de la présidence, Adnène Moncer, s’est exprimé sur l’affaire de la profanation du drapeau Tunisien sur la page facebook de la Présidence de la République Tunisienne. 



La Présidence exige la fermeté dans l'affaire du drapeau

M. Adnène Moncer a indiqué, dans un communiqué, que la présidence de la république suit de près les évènements de la faculté de la Manouba. En effet, la présidence a été terriblement ébranlée par les incidents qui ont secoué la faculté tout au long de cette journée.

La présidence considère que l’épisode de la profanation du drapeau tunisien une agression contre un symbole de la conscience nationale pour lequel des milliers de Tunisiens se sont sacrifiés.

Cet incident est témoin de la lâcheté de son auteur et est considéré comme un crime contre les martyrs et la Patrie. D’ailleurs, la présidence appelle les autorités en charge une fermeté par rapport aux auteurs de ce crime pour en faire un exemple.