Publié le 27-01-2012

Les prix des œufs et de volailles s’envolent à cause de la contrebande

Présent aujourd’hui au cours d’un point de presse tenu au premier ministère, M.Lassaad Laabidi, le porte parole du ministère du Commerce et du Tourisme a souligné que les services de contrôle seront mobilisés, de plus en plus sur les marchés afin de suivre de près l’augmentation alarmante des prix d’œufs et de volailles à cause des activités commerciales illégales sur les frontières.



Les prix des œufs et de volailles s’envolent à cause de la contrebande

Au début de l’année dernière, le ministère du Commerce et du tourisme avait décidé de mettre fin à l’application de la mesure relative à la fixation des plafonds des prix de vente des poulets de chair et des œufs. En vertu de cette mesure, le prix maximum de vente du poulet avait été fixé à 4, 200 dinars le kilo. Le prix maximum de vente des œufs avait, quant à lui, été fixé à 480 mm les quatre unités. Quelques mois après, le consommateur tunisien s’est retrouvé surpris, voire même choqué, par une hausse injustifiée et extravagante. Depuis quelques semaines, les prix de vente des poulets ont varié entre 4500 et 5150 millimes. Quant aux œufs les prix ont avoisiné les 690 et les 720 millimes surtout dans les régions intérieures du pays.

M.Lassaad Laabidi a expliqué au cours de son allocution que les services du ministère du Commerce et du Tourisme n’épargnent aucun effort pour garantir une production pérenne et un approvisionnement régulier du marché en produits de base : « L’offre demeure dans des proportions normales, l’approvisionnement peut largement répondre aux besoins des consommateurs. L’élément perturbateur a un lien direct avec  l'acheminement de certains produits tunisiens sur le sol libyen.
L'activité commerciale sur les frontières entre les deux pays s'est accrue, avec l'entrée en scène de certains intermédiaires illégaux désireux de réaliser des gains rapides à travers la vente en contrebande de certains produits comme les œufs et les viandes blanches … »

Ayant à son actif, plus de 700 agents de contrôle économique, le ministère du Commerce et du Tourisme, reviendra en force sur les marchés et luttera, en appliquant la loi, contre toute tentative de spéculation ou d’augmentation vertigineuse des prix sur nos marchés. M.Laabidi a également rappelé que plusieurs patrouilles mixtes de l’armée, la douane et la garde nationale sont mobilisés sur les frontières afin de faire face à ce fléau qui ne cesse d’affaiblir le marché et de mettre la pression sur le porte monnaie familial.


H.Manel
oeufs-270112-1.jpg