Publié le 10-04-2013

Moncef Marzouki : Le salafisme représente la partie irréductible, non-soluble dans la démocratie

Notre confrère Tunisiensdumonde.com publie en exclusivité les premiers extraits du livre de Moncef Marzouki.



Moncef Marzouki : Le salafisme représente la partie irréductible, non-soluble dans la démocratie

Selon Moncef Marzouki, il existe une différence entre les salafistes et le Mouvement Ennahdha. Le salafisme « représente la partie irréductible, non-soluble dans la démocratie, de l’islam politique». En outre, Marzouki estime que  la différence entre les salafistes et Ennahdha est « doctrinale mais surtout sociale ».

Par ailleurs, selon le président de la République, Ennahda représente les classes moyennes et les classes supérieures alors que les salafistes captent les frustrations et les aspirations du « lumpenprolétariat ».

moncef-1004-1.jpg

blog comments powered by Disqus