Publié le 29-06-2011

La banque central réduit taux d’intérêt directeur de 4,5 à 4%

Le Conseil d’Administration de la BCT a noté, la reprise progressive de l’activité économique enregistrée au mois d’avril de l’année en cours pour les industries manufacturières, la production agricole et les échanges commerciaux.



La banque central réduit taux d’intérêt directeur de 4,5 à 4%

Malgré la forte baisse de plus de moitié des recettes touristiques en devises par rapport à l’an passé et le recul des revenus du travail, le déficit courant a connu une quasi-stabilisation, atteignant 3% du PIB pour les cinq premiers mois de l’année en cours. Toutefois, la diminution des entrées nettes de capitaux a entraîné une contraction des avoirs nets en devises qui ont atteint, à la date du 27 juin courant, 9.893 MDT ou l’équivalent de 110 jours d’importation contre 147 jours à la fin de l’année 2010.

En ce qui concerne l’évolution des prix, le Conseil a relevé la poursuite de la stabilité du taux d’inflation qui s’est situé, au terme du mois de mai 2011 et pour le troisième mois consécutif, à 3,1% contre 4,8% pour la même période de l’année précédente, suite essentiellement à l’atténuation de la hausse des prix des produits alimentaires.

S’agissant du taux de change du dinar, il a enregistré depuis le début de l’année et jusqu’au 27 juin courant, une dépréciation de 2% vis-à-vis de l’euro et une appréciation de 3,6% par rapport au dollar américain.

Sur le plan monétaire, la masse monétaire s’est accrue de 3,7% durant les cinq premiers mois de l’année en cours, contre 3,9% pour la même période de l’an passé.

Pour ce qui est du secteur bancaire et dans le cadre de la poursuite des efforts déployés pour soutenir les entreprises, les banques ont continué à fournir les financements nécessaires qui ont progressé de 7,1%. Quant aux créances impayées et accrochées et les comptes débiteurs, ils ont connu une nette augmentation ; reflétant les difficultés que rencontrent certaines entreprises pour honorer leurs engagements dans les délais fixés.

En plus de la réduction du taux de la réserve obligatoire à trois reprises depuis le début de l’année, la contraction de la liquidité bancaire a nécessité l’intervention accrue de la Banque Centrale pour injecter la liquidité sur le marché monétaire et ce, pour une enveloppe moyenne de 2.424 MDT. Quant au taux d’intérêt, il a atteint, en termes de moyenne quotidienne, 4,59% au mois de juin contre 4,51% pour le mois précédent.

A la lumière de ces évolutions et en vue de soutenir l’amélioration progressive de la situation économique et fournir les financements nécessaires aux entreprises afin de rattraper la baisse enregistrée par le taux de croissance, le Conseil d’Administration a décidé de diminuer le taux d’intérêt directeur de la Banque Centrale de 50 points de base pour le ramener de 4,5% à 4%.


bct-290611-1.jpg