Publié le 22-10-2015

La pièce Mille et un Titanics : le calvaire d'un réfugié

La pièce illustre le dilemme des réfugiés, déchirés entre la décision de rester dans un pays ravagé par la guerre ou celle de se déraciner pour rejoindre un nouveau pays qui ne lui ressemble pas.



La pièce Mille et un Titanics : le calvaire d'un réfugié

A travers le pantomime et la manipulation des marionnettes on raconte l’histoire d’un jeune homme chétif dans un no man’s land, qui, malgré sa peur tente de prendre une embarcation de fortune pour migrer clandestinement vers d’autres cieux…

Il était une fois... un garçon qui prend la mer pour chercher refuge en Europe: la pièce de théâtre "Les mille et un Titanics", une co-production libano-palestinienne utilise l'art du conte et le célèbre personnage de Shéhérazade pour raconter au Liban ce drame actuel.

Sur la scène, Shéhérazade raconte au roi Shahrayar l'histoire d'Ahmed, un petit garçon frêle menant une vie simple dans un pays arabe. Mais survient la guerre. Les roquettes se mettent à pleuvoir sur son village jadis tranquille et le garçonnet est contraint de prendre la mer pour trouver refuge en Europe. On voit ensuite Ahmed serrant ses mains contre son cœur tandis que son bateau en papier s'éloigne, flottant derrière lui, laissant le spectateur se demander s'il a survécu...

Malgré son thème sombre, "les mille et un Titanics" parvient à arracher des sourires au spectateur. Comme lorsque Ahmed essaie de monter sa valise sur le fragile bateau en papier qui flotte sur les planches bleutées du théâtre. Mais à chaque tentative, la valise s'éloigne, comme si elle refusait d'embarquer pour ce périlleux voyage.
C’est un spectacle qui n’ambitionne pas de traiter des problématiques houleuses, il expose seulement la mésaventure d’un jeune homme ordinaire entre rêves et incertitudes.
 


milleetune-221015-1.jpg