Publié le 08-04-2011

Les tunisiens en plein délire religieux. Le débat en fait rage !

En cette période post-révolutionnaire, la Tunisie est comme prise dans des tourbillons politiques et religieux sans fin … Les événements se succèdent à un rythme effréné et chaque jour porte son air de nouveautés… A chaque jour ses révolutionnaires et ses contre-révolutionnaires, ses militants, ses opportunistes … et ses extrémistes qui ont choisi de faire la fixette sur le sujet de la religion et de l'islam avec un " ton " qui commence à faire peur…



Les tunisiens en plein délire religieux. Le débat en fait rage !

Après la chasse aux sorcières, les pièges et les complots, les embûches semées par des opportunistes qui naissent de partout. Aujourd’hui, le débat s’oriente de plus en plus vers … le religieux qui sert de carburant à toute polémique et qui sert comme stimulus à tout acte révolutionnaire et non-révolutionnaire !

 

Certains parlent d’une fragilisation de l’identité arabo-musulmane, d’autres d’une proximité sociale, culturelle et intellectuelle des occidentaux sans pour autant trahir leur identité arabo-musulmane ou négliger leur religion… Certains croient depuis des années que la Tunisie est réputée pour son islam modéré et doit y rester ainsi, d’autres prétendent que l’islam est en danger … et qu’il faut le sauver de ce qui est 7ram w 3ib w kofr !!!

Entre laïcs, islamistes modérés, salafistes, intégristes, athées… ou " intrus " notre société est en train de vibrer sous l’effet d’une instrumentalisation voulue et d’une manipulation implicite qui incite à la haine, à la division et à la peur de l’autre… Chacun tente de persuader qu’il est, seul, capable de bien mener la barque au cours de cette tempête…

Dernières polémiques en date, après la controverse sur la laïcité, la femme tunisienne devient le principal antagoniste de ces derniers jours : Tout le monde donne des leçons sur le coran, l’islam, le droit au travail, le principe de mixité, le voile, la mini jupe, le 7lel et 7ram… avant de passer au sujet de l’interdiction du niquab aux universités, pour arriver finalement au phénomène de la prières en plein public dans les rues !!!

Si on arrive à se réconcilier avec notre religion et avec nos croyances, tout ces débats houleux seront évidemment clos … Et on ne devrait plus ressentir le besoin de revenir sur des combats stériles, surtout à cette étape.

Du calme ! Non à l’exclusion ! Non à l’extrémisme !

L’Islam véritable a toujours été très souple, il ne doit en aucun cas être le miroir de toutes les obsessions sociales et politiques et  il ne doit en aucun cas cacher des fils rouges inavoués et inconnus ... Ainsi il appartient aux musulmans d’apprendre à vivre bien leur Islam sans que leur croyance n’indispose les autres, et sans porter préjudice à quiconque …


H.Manel
delirereligieux-080411-1.jpg