Publié le 30-04-2009

Les cadors marquent leur territoire

Les gros bras sont passés hier au troisième tour du 9è Tunis Open , la logique ayant été parfaitement respectée



Les cadors marquent leur territoire

Cʼest ainsi que le Croate Roko Karanusic a fait  forte impression, écartant au bout dʼun long marathon le Français Nicolas
Devilder , 61è mondial, en trois sets , dont un premier très équilibré (7-6). Autre Français à baisser pavillon mercredi, Laurent Recouderc, laminé par lʼArgentin Diego Junqueira en deux manches (6-4) (6-2). Par contre, le 157è mon- dial, le Français Alexandre Sidorenko a sauvé lʼhonneur du tennis « frenchie » en dominant le Roumain Adrian Ungur (6-3) (6-2).
Dans une affiche aux accents portugais, le Brésilien Marcos Daniel a confirmé ses prétentions en dominant en deux temps trois mouvements le Portugaids Rui
Machado (6-1) (6-2).
Enfin, il faudra compter avec le Portugais Federico Gil , 71è mondial qui a sorti le Croate Antonio Veic en deux manches (6-4) (6-2).
Dans le double, la paire tunisienne composée des frères Issam et Walid Jallali fait de la résistance. Elle a battu hier le tandem serbe Ilia Bosoljac -David Savic
(3-6) (6-2) (10-6) alors que le duo ibérique Rui Machado (Portugal)-Daniel Munoz- De la Nava (Espagne) a été écarté assez facilement par la paire Johan Brunstrom (Suède)-Jean -Julien Rojer (Antilles néerlandaises) (6-4) (6-2).
 
 

 

Tarek Gharbi