Publié le 17-12-2010

Violence à l’encontre des enseignants : Le chiffre passe de 29 à 135 cas !

Nos milieux scolaires sont devenus des scènes de fréquentes attaques par les élèves contre leurs enseignants. Après quelques semaines de la rentrée scolaire, on a enregistre 29 cas de violence dans nos écoles et nos lycées. Aujourd’hui le chiffre passe à 135 cas !



Violence à l’encontre des enseignants : Le chiffre passe de 29 à 135 cas !

Décidément, le phénomène des agressions contre les enseignants prend des proportions de plus en plus dangereuses. Les professeurs et les enseignants se sentent bien seuls face à des élèves qui deviennent de plus en plus agressifs et violents, des adolescents qui, probablement, expriment leurs émotions réprimées et étouffées à travers des comportements agressifs pouvant affecter GRAVEMENT leurs enseignants …

Loin du schéma traditionnel qui accuse les parents des élèves violents et les culpabilisent assez souvent, la question est beaucoup plus vaste … Les élèves d’aujourd’hui sont en train d’explorer et d’exploiter de nouvelles sources de violence, surtout avec l’émergence de certaines idées extrémistes véhiculées par  le net ou par ces chaînes Tv qui envahissent notre vécu et qui nous manipulent d'une manière ou d'une autre. Ils sont peut être victimes de plusieurs circonstances, ils sont peut être victimes d’une multitude de causes sociale, économique, psychologique etc.

Loin du rôle du SYSTEME éducatif qui DEVAIT être incontestablement efficace pour voir ces chiffres baisser,  les chroniques et les critiques débouchent toutes uniquement, et toujours, sur un enseignant victime de violence , tous les discours que l’on entend et toutes les solutions proposées traitent toujours d’un élève violent mais ne pose jamais la question : Est-ce qu’il n’y a pas d’enseignant violent ? Est-ce que cet enseignant qui se plaint d’agression est fidèle à ses véritables devoirs d’éducateur, est ce qu’il se dit toujours capable de gérer comme il se doit les attitudes d'un élève délinquant ? La réponse et l’analyse de ces questions et autres permettent probablement de redéfinir la dualité enseignant-enseigné et permet de redéfinir cette relation qui commence dés la toute 1ère heure lorsqu’on accueille pour la première fois une classe avec qui on aura un long chemuin à parcourir, pendant toute une année.

A suivre…


Manel
violencescolaire-171210-1.jpg