Publié le 15-10-2010

3id El Idh7a, on en parle déjà !

Après l’été, la rentrée scolaire, Ramadan et l’Aid, la liste des dépenses ne s'arrêtera pas. Hasard du calendrier : Dans quelques semaines, le budget du tunisien sera, une fois encore, grignoté par les dépenses de 3id El Idh7a et du prix du mouton, bien entendu !



3id El Idh7a, on en parle déjà !

Comme chaque année,  le ministère du Commerce et de l’Artisanat, en coordination avec tous les organismes concernés, met tout un plan d’approvisionnement pour l’Aîd. Selon des sources du ministère, le nombre de moutons en demande pour cette année a été estimé à plus d’un million de têtes d’ovin. Plus de 830 000 sont déjà disponibles actuellement, le reste sera bientôt fourni pour couvrir les besoins de toutes les régions du pays, sans avoir recours à l’exportation.

Notre confrère Essabeh qui a contacté les structures spécialisées au niveau du ministère a assuré qu’on a mis tout un plan pour répondre au mieux à l’équilibre entre l’offre et la demande et pour éviter toute forme de spéculation ou de vente illégale, ou parallèle, sur le marché tunisien.

Chapitre des prix : Les responsables des départements concernés par les préparatifs de 3id El Idh7a ont lancé une large compagne d’observation et de contrôle des prix pour cette période pour évaluer toute augmentation ultérieure. Actuellement, le prix de vente est défini à 280 dt pour le mouton âgé de 12 mois, et 320 dt pour le mouton âgé de deux ans. Certes, ces prix ne sont pas définitifs, puisque le ministère du Commerce et de l’Artisanat annoncera ultérieurement les prix officiels fixés pour la vente des bêtes du sacrifice à l’occasion de 3id El Idh7a.

Toutefois, les services du contrôle sont déjà à l’œuvre, ils veilleront en collaboration l’Organisation de Défense du Consommateur (ODC) à assurer un contrôle strict et rigoureux des prix, des lieux d’élevage, des vendeurs et des réseaux en rapport, en attendant le jour j.


Manel
mouton-151010-1.jpg