Publié le 06-03-2018

Les Tunisiens devront bientôt débourser de l'argent pour bénéficier des appels vocaux via 3G

L'information qui circule sur la toile faisant état du blocage des applications d'appels gratuits via le réseau 3G vient d'être confirmée par un responsable de l'opérateur "Tunisie Télécom".



Les Tunisiens devront bientôt débourser de l'argent pour bénéficier des appels vocaux via 3G

France 24 a contacté l'un des responsables de l'opérateur téléphonique "Tunisie Télécom" qui a affirmé que les trois opérateurs se sont mis d'accord sur la nécessité de revoir l'utilisation des applications qui offrent des appels vocaux (VoIP) gratuits à savoir : Skype, Viber et Facebook.

Le responsable a précisé que les clients qui possèdent des smartphones ont eu le privilège de passer des appels gratuits même à l'étranger grâce à ces applications et ce via le réseau 3G, ce qui a engendré une grosse perte d'argent.

"Après de longues négociations entre les différents opérateurs et sous la tutelle de l'Instance Nationale des Télécommunications, il a été décidé d'inclure le service des appels vocaux des applications dans une offre payante au lieu de le bloquer définitivement ou de ralentir le débit internet", a-t-il ajouté.

Cette décision prendra probablement effet début octobre, d'ici là, les experts auront du travail à faire : contourner le blocage exercé par les trois opérateurs ou bien développer d'autres applications similaires… croisons les doigts !


A.B.B
viberskype-130914-2.jpg