Publié le 31-03-2009

Belkadhi nejib



Belkadhi nejib

Nejib Belkadhi, né le 13 mai 1972 à Tunis, est un acteur et réalisateur tunisien.

Il poursuit des études en gestion et marketing à l'Institut des hautes études commerciales de Carthage avant de faire ses premiers pas au cinéma et au théâtre comme acteur dans des productions comme Habiba Msika de Salma Baccar (1995) et L'école des femmes de Mohamed Kouka (1995). Il se fait connaître du grand public grâce à son rôle de jeune premier « si ahmed »  dans le feuilleton à succès Khottab al Bab de Slaheddine Essid entre 1997 et 1998.

Il fait ses premiers pas dans la réalisation sur Canal+ Horizons, en 1998, dans un magazine de court format couvrant les Journées cinématographiques de Carthage. Dans la foulée, il propose le concept de ce qui va devenir le plus grand succès de la chaîne : l'émission culte Chams Alik, un magazine satirique qui marque un tournant dans le paysage audiovisuel tunisien. Il en est le concepteur, le réalisateur et le co-présentateur. L'émission permet de lancer plusieurs jeunes nouveaux visages dans le cinéma, le théâtre et la télévision. L'aventure dure deux ans (1999-2001) et s'arrête avec la fermeture de la chaîne en octobre 2001.

En 2002, il fonde Propaganda Production avec son ami Imed Marzouk. Il réalise et produit la fausse réalité show polémique Dima Labess pour Canal 21. Il s'agit d'une satire au vitriol de la société tunisienne à travers le parcours journalier d'une famille tunisienne moyenne pendant le ramadan. En 2005, il réalise le court métrage Tsawer d'après un scénario de Souad Ben Slimane. VHS Kahloucha, long-métrage documentaire produit en 2006, est sa réalisation la plus connue. Le film a connu un succès international retentissent dans de grands festivals : il est présenté la première fois au festival de Cannes dans la section « Tous les cinémas du monde ». L'aventure continue avec le prix du meilleur film documentaire au Festival international du film de Dubaï en décembre 2006 et une sélection en compétition officielle dans la section « world documentary » au Festival du film de Sundance en janvier 2007.
 

w-nejib-310309.jpg