Publié le 06-03-2018

La faible maîtrise des langues, une entrave sérieuse au recrutement

L’ouverture du 2ème forum des Langues ce samedi au palais des Congrès à Tunis et se poursuit jusqu’au 4 mai.



La faible maîtrise des langues, une entrave sérieuse au recrutement

« Les pays d’accueil qui recrutent la main d’œuvre tunisienne se heurtent àla faible maîtrise des langues chez certaines compétences tunisiennes », a déclaré le ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Hafedh Lamouri, lors de l’ouverture du 2ème forum des Langues, samedi, au palais des Congrès à Tunis.

Tout en invitant à s’ouvrir aux langues, Hafedh Lamouri a assuré que  » la langue est la clé du savoir et de l’intégration dans les sociétés  »

De son côté, le ministre de l’éducation, Fethi Jarray a indiqué que la connaissance des langues est un signe « d’ouverture sur les civilisations », ajoutant que cette ouverture » n’est pas un signe de dépendance mais un enrichissement pour l’identité arabo-musulmane »

Sous le signe « acquérir une langue », l’objectif du forum « Expo-langues » est de contribuer, à travers des propositions, à « l’amélioration du niveau de l’enseignement des langues vivantes, à l’insertion des jeunes dans la vie professionnelle en Tunisie et au renforcement de l’échange culturel » a déclaré, la porte-parole du forum, Amel Jrad à l’agence TAP.

La 2ème édition a enregistré la participation de 52 représentants issus des entreprises tunisiennes, des centres culturels, des ambassades, des centres de langues et des organisations non gouvernementales.

Au programme de « Expo-langues », figurent plusieurs activités culturelles, tels que des cours de langues, de musiques et de danses, des ateliers de calligraphie ainsi que des séances de dégustation culinaire de plusieurs pays.

Parallèlement, des conférences et des tables rondes autour de la langue et de la traduction sont présentées par des spécialistes tunisiens et étrangers.

Organisé à l’initiative des ministères de l’éducation, de la formation professionnelle et de l’emploi et de l’enseignement supérieur, le forum des Langues se poursuit jusqu’au 4 mai.


TAP