Publié le 18-04-2014

L'ancien ministre et écrivain Habib Boulares n'est plus

Habib Boulares, né le 29 juillet 1933 à Tunis, journaliste, écrivain et homme politique tunisien s'est éteint aujourd'hui 18 avril 2014.



L'ancien ministre et écrivain Habib Boulares n'est plus

Diplômé en anglais (Le Caire), en journalisme (Strasbourg) et en économie (École pratique des hautes études de Paris), il est, en 1953, réfugié politique au Caire. Il assure alors le secrétariat de la section tunisienne du Bureau du Maghreb arabe, créé en 1947 dans la capitale égyptienne, et milite pendant cette période pour la cause algérienne.

À l'aube de l'indépendance tunisienne, il entame une carrière de journaliste et devient directeur du quotidien El Amal entre 1960 et 1967 puis président-fondateur de l'agence Tunis Afrique Presse entre 1961 et 1962. Il occupe ensuite la fonction de directeur général de la RTT entre 1962 et 19642. Il collabore également à l'hebdomadaire Jeune Afrique entre 1975 et 1981.

Il entre pour la première fois dans le gouvernement tunisien en 1970 comme ministre de la Culture et de l'Information ; il quitte ce poste en 1971. Après une « traversée du désert », il siège comme député entre 1981 et 1986. Il est nommé ministre de la Culture en 1988, ministre des Affaires étrangères en 1990 puis brièvement ministre de la Défense en 1991 avant d'être élu à la présidence de la Chambre des députés. Il quitte le perchoir en 19971.

En 2002, il est désigné par les chefs d'État maghrébins pour occuper le poste de secrétaire général de l'Union du Maghreb arabe. Il décide de prendre sa retraite en 2006.

Habib Boulares a écrit :

"La Tunisie" 'coauteur avec Jean Duvignaud), PUF, Paris, 1978

"Le Temps du Bouraq", éd. MC-Editions, Carthage, 1979

"Mourad Al-Thalith (III), éd. MC-Editions, Carthage, 1997

"Hannibal", éd. Perrin, Paris, 2000 (ISBN 2262017123)

"Histoire de la Tunisie" éd. Cérès, Tunis, 2012


habib-180314-1.jpg