Publié le 18-05-2010

'Gucci' et 'Gabanna' se baladent à 'Beb Elfalla'

La friperie, marché destiné il y a longtemps aux petits budgets est devenu aujourd’hui un vrai générateur de marque, et a revu ses prix.



'Gucci' et 'Gabanna' se baladent à 'Beb Elfalla'

La friperie, marché destiné il y a longtemps aux petits budgets, est devenu aujourd’hui un vrai générateur de marque, et a revu ses prix.
Les vendeurs du secteur sont assez rusés. Ils ont appris à distinguer entre les marques, les coupes ; les styles à la mode.
 
D’ailleurs, nous remarquons de plus en plus des visages jeunes à coté des présentoirs. Et c’est ainsi, qu’ils ont renversé la donne. Les vêtements classés par catégories, diffèrent de l’étalage aux cintres et vont des cinq cents millimes aux soixante dinars selon la marque et le produit. Eventuellement, les marques mondiales, celles dont nous voyons les revendeurs exposer leurs gammes à des produits extravagants et même les grands noms de la haute couture, sont de plus en plus disponibles sur les étiquettes de la friperie.
 
Le tunisien, passionné par les apparences, s’aligne malgré tout devant la contrainte de la cherté et  se voit s’investir tout de même en se disant : bon voilà, c’est toujours moins cher que les boutiques. Et puis il ne faut pas oublier que c’est de la « marque » quand même. Il se console, en essayant de faire l’équilibre avec les petites affaires pour ne pas suffoquer son budget.
 
Quoique certains fripes sont connus pour être plus accessibles, les prix globalement suivent le rythme général en ascendance.
Conséquence très naturelle, au changement de la clientèle : on voit davantage des voitures prestigieuses garées devant ces marchés et des dames très chics courbées le long des petites ruelles. Egalité oblige : à cette catégorie aussi, il faut faire correspondre des prix.
 
Sur l’autre rive, les boutiques se plaignent souvent de ce marché dit parallèle qui est arrivé à substituer une parité de leurs produits. Cependant, ces boutiques, dont le trafic n’augmente que pendant les soldes, ne mettent jamais en question leurs prix et leur qualité qui laissent à désirer.  
 
Amal

fripes-180510-1.jpg