Publié le 13-05-2010

Vers une mort prochaine des FSI ?

Après l’entrée opérationnelle des services internet d’Orange, Tunisie Telecom rachète Topnet. Les Fournisseurs d’Accès Internet (FSI) sont maintenant face à une nouvelle phase de concurrence.



Vers une mort prochaine des FSI ?

Après l’entrée opérationnelle des services internet d’Orange, Tunisie Telecom rachète Topnet. Les Fournisseurs d’Accès Internet (FSI) sont maintenant face à une nouvelle phase de concurrence.
 
En Tunisie, Orange a déjà dépose sa nouveauté sur le marché : l’internet everywhere avec la clé 3G. C’est la technologie qui permet, grâce à une petite clé facile à utiliser, de se connecter partout. Les abonnements 3G sont proposés pour 30 dinars par mois, avec la clef à 1 dinar, pour une connexion minimale de 2 Mb/s allant jusqu’à 5 Mb/s.
 
 
Les internautes ne seront plus obligés de faire recours à deux interlocuteurs à savoir, le fournisseur d’internet et l’opérateur téléphonique.Solution simple et pratique présentant cependant deux inconvénients :
L’Internet Everywhere 3G+ d’Orange est effectivement illimitée dans le temps, mais elle est limitée dans le volume de téléchargement : L’abonné 3G+ ne pourra pas dépasser le plafond de 5 Go de données téléchargées en un mois.
Les prix ne sont pas encore en adéquation avec l’offre.
Ce sont naturellement les limites de toute innovation sur le marché. Ces points là, ne sont pas sans atténuer la menace devant les FAI, ils ne font que la retarder.
 
 
Les fournisseurs du service internet ainsi que les opérateurs téléphoniques devront changer de stratégie.
C’est déjà le cas en France où le marché est dominé par les quatre grands opérateurs Orange, Lliad, SFR et Bouygues Telecom. Seulement 6,57 % du marché est occupé maintenant par des petits FAI indépendants. La répartition des abonnés par mode d'accès donne l'avantage à l'accès Internet 3G qui représente 64,53% du parc global Internet suivi de l'ADSL avec 35,16%.
 
 
En Tunisie, Tunisie Telecom a déjà fait le pas. Elle a maintenant 65% de chance de s'approprier du capital de Topnet (45% de part de marché). Première initiative qui contribuera à changer le visage du marché de l’internet. Le tunisien aura, peut être droit, dans les mois qui viennent, à moins de panne, moins de paperasse et plus de débit.
De l’autre coté, les fournisseurs internet doivent prendre conscience de cette évolution et se doter d’une plus forte créativité.
 
 
Aussi bien au niveau des prix qu’au niveau des formules proposées, il n’est plus question de bâcler le client. Le troisième niveau de compétitivité étant, l’assistance technique.
Autrement et sinon, dans un marché assez étroit comme le marché tunisien, la bataille serait perdue d’avance.
 
Amal

fsi-120510-1.jpg