Publié le 24-11-2021

Le PDG de Orange Stéphane Richard condamné à un an de prison avec sursis

Le conseil d’administration de l’entreprise se réunira en fin de journée pour décider si son PDG, condamné à un an de prison avec sursis pour complicité de détournement de fonds publics, reste en poste.



Le PDG de Orange Stéphane Richard condamné à un an de prison avec sursis

Le président-directeur général (PDG) d’Orange, Stéphane Richard, a été condamné, mercredi 24 novembre, à un an de prison avec sursis et 50 000 euros d’amende par la cour d’appel de Paris, pour complicité de détournement de fonds publics dans le processus d’arbitrage du Crédit lyonnais, à l’issue duquel Bernard Tapie avait reçu quelque 400 millions d’euros, en 2008.

Après une relaxe générale en juillet 2019, la cour d’appel a estimé que l’arbitrage était bien « frauduleux » en ce qu’il était biaisé dans le sens des intérêts de l’homme d’affaires. A l’époque, Stéphane Richard était le directeur de cabinet de la ministre de l’économie, Christine Lagarde, laquelle est désormais à la tête de la Banque centrale européenne. Dans cette affaire, Mme Lagarde fut condamnée, mais dispensée de peine en 2016, pour négligence par la Cour de justice de la République.

Cette condamnation pourrait peser sur l’avenir de Stéphane Richard à la tête du groupe qu’il dirige depuis 2010 et dont l’Etat est le premier actionnaire. Dans une déclaration transmise au Monde par l’entourage de Stéphane Richard, celui-ci soutient :