Ibrahim Debache reconduit à la tête de l'AHK

Lors de la 42 ème Assemblée générale de l'AHK Tunisie qui s’est tenue le 21 octobre 2021, M. Ibrahim Debache (Ennakl Automobiles) a été reconduit dans sa fonction de président.



Ibrahim Debache reconduit à la tête de l'AHK

M. Moncef Zeghal (Faze Telecom S.A.) et M. Raouf Ben Debba (Iprotex Tunisie), quant à eux, ont été réélus comme vice-présidents.

Mme Soulef Karoui (Henkel Tunisie S.A), M.Wissem Badri (Kromberg & Schubert Tunisie S.A.R.L), M. Volker Kasten (Nani S.A.R.L) et M. Ghazi El Biche (van Laack Tunisie S.A) ont été confirmés comme membres du comité directeur côté allemand.

Pour le côté tunisien, les membres du comité sont M. Nazeh Ben Ammar (Excellencia), M. Abdelhak Khemiri (CAMI Engineering S.A.R.L) et M. Mehdi Tekaya (Wevioo).

Ainsi, le comité directeur de l’AHK Tunisie représente, par la diversité des entreprises tunisiennes et allemandes, plusieurs domaines économiques.

Il est à noter que pour cette année, le vote a été effectué en ligne.

L’Assemblée Générale a été rehaussé par la présence de S.E. Peter Prügel (Ambassadeur d'Allemagne en Tunisie) qui a mis en avant l’excellence des relations tuniso-allemandes dans les divers domaines, notamment des investissements allemands ainsi que le rôle important du secteur privé pour la croissance économique et l’emploi.

En tant qu’invité d’honneur, M. Marouane El Abassi, Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), a partagé, avec l’assistance, sa vision sur l’actualité nationale, qui, « abstraction faîte des difficultés auxquelles elle fait face, la situation économique en Tunisie demeure soutenable », a-t-il affirmé.

Tout en estimant la phase de la reprise économique « ni facile, ni immédiate », M. El Abassi s’est dit rassuré pour l´année 2022. Ce constat, a-t-il ajouté, se base sur les évolutions positives relevées. Il s’agit, notamment, de « l’amélioration de la situation sanitaire avec la hausse des taux de vaccination », les « perspectives économiques positives dans la Zone Euro qui s’accompagneront avec une reprise des exportations et des IDE, notamment dans les industries manufacturières exportatrices », « l’amélioration de la situation politique et sécuritaire dans les pays voisins », « la reprise de la production des hydrocarbures en 2021 par des gisements prometteurs, à l’instar de Nawara ou Halk el Manzel » et « une Balance des Paiements qui reste soutenable en dépit des difficultés du financement extérieur avec une prévision du déficit courant de moins de 7% pour l’année 2021 et des niveaux de réserves de change aux alentours de 130 jours d’importations ».

Il a, à cet égard, appelé respectivement le secteur privé national et les IDE à continuer à faire confiance au Site Tunisie.

Il a, à cette occasion, précisé que certaines actions à mettre en œuvre ont étaient identifiées. Sur le court terme, il s’agit de la « consolidation d’un Plan national de stabilisation macroéconomique avec le soutien des bailleurs de fonds, principalement du Fonds Monétaire International (FMI), parallèlement à l’activation de financement bilatéral pour boucler le schéma de financement ». A ceci s’ajoute la mise en œuvre d’un plan de relance économique à même de permettre à l’économie tunisienne de créer de la richesse et de sortir de la crise. Quant au moyen-terme, il s’agit, notamment, d’arriver à un consensus afin d’implémenter les réformes structurelles relatives au « climat des affaires », la « caisse de compensation », la résolution des « difficultés des entreprises publiques »…

Pour sa part, la Banque Centrale de Tunisie et en perspective de la période post-COVID, « continuera avec persévérance à jouer pleinement son rôle quant à la maitrise des prix et la consolidation de la stabilité financière mais aussi de soutien de l’activité économique dans un contexte caractérisé par des enjeux économiques et financiers importants et des défis considérables à relever », a-t-il conclut.

La 42ème Assemblée générale de l'AHK Tunisie était également l’occasion de présenter les résultats de l’enquête annuelle de l’AHK Tunisie sur la situation et les perspectives des sociétés allemandes et tunisiennes en Tunisie.

Alors que l'économie mondiale se redresse, dans l'ensemble, les attentes positives en matière de développement économique ont augmenté.

Une grande partie des entreprises interrogées par l’AHK Tunisie espèrent rattraper les pertes de l'année dernière et s'attendent à une amélioration de la situation économique en Tunisie. Plus de la moitié des entreprises s'attendent à ce que leurs propres activités se développent mieux au cours des douze prochains mois.

Toutefois, malgré ce regain d’optimisme, les effets de la pandémie de coronavirus continuent de poser des problèmes majeurs aux entreprises.

L'incertitude quant aux conditions de politique économique constituent les plus grands risques pour les entreprises interrogées. La majorité des entreprises rencontrent malheureusement des difficultés avec les ministères, l’administration et la douane.


debache-221021-03.jpg