Publié le 15-09-2021

Tunisie-Urgent : la peine de mort poursuit ces détenus

Le porte-parole du Tribunal de première instance de Sousse 2, Ali Abdelmoula, a parlé de l'évolution de l'affaire de la boîte de production audiovisuelle basée à Kalâa Kébira.



Tunisie-Urgent : la peine de mort poursuit ces détenus

En effet, il a déclaré que le nombre des accusés dans cette affaire est passé à dix, dont trois sont encore recherchés, alors que sept sont en garde à vue.

Selon Abdelmoula, ces personnes sont accusées d’incitation à la violence, au meurtre, au pillage sur le sol tunisien et d’avoir porté atteinte à la sûreté nationale ainsi qu’à la personne du président de la République, conformément aux articles 67, 68 et 72 du Code pénal.

"Elles sont passibles de la peine capitale (peine de mort), selon l'article 72", a-t-il expliqué à Mosaique fm aujourd’hui.