Publié le 03-09-2021

La stratégie digitale tunisienne dévoilée par Nizar Ben Neji

Pendant la réunion des ministres du Réseau Francophone des Ministres en charge de l’Economie Numérique (RFMEN), Nizar Ben Neji, le Chargé du ministère des Technologies de la Communication, a présenté dans son intervention la stratégie digitale tunisienne reposant sur six orientations stratégiques qui vont guider le pays durant les 5 prochaines années :



La stratégie digitale tunisienne dévoilée par Nizar Ben Neji

Par la même occasion, le ministre a invité les membres du réseau RFMEN à participer au sommet de la Francophonie qui se tiendra à Djerba les 20 et 21 Novembre 2021 et à contribuer activement au forum économique ainsi qu’au Village de la Francophonie qui se tiendront à sa marge.

1- Inclusion sociale par :

a. Inclusion numérique par le développement des infrastructures et la vulgarisation des services Internet à haut débit en favorisant un accès généralisé, simple, performant et au moindre coût à l’ensemble des citoyens.

b. Inclusion financière par le développement du paiement électronique et la diversification des services financiers accessibles favorisant l’accélération de la bancarisation des citoyens.

2- Renforcement de la position de la Tunisie comme terre du numérique et terre de l’innovation à travers le développement du programme Smart Tunisia pour l’investissement numérique et l’encouragement de l’innovation et de l’entreprenariat afin de libérer le potentiel de création de valeur.

3- Digitalisation de l’administration afin d’assurer un accès simple et équitable à des services numériques destinés aux citoyens, simplifier les procédures administratives et appuyer les démarches de réforme visant à renforcer les pratiques de la bonne gouvernance.

4- Généralisation de l’usage des technologies émergentes et des technologies de rupture tels que l’IoT, l’Intelligence Artificielle, le Cloud, le blockchain, … pour ouvrir la voie à des nouvelles approches et applications dans l’ensemble des secteurs tel que la santé, l’énergie, l’industrie, l’agriculture, l’éducation, etc.

5- Préparation aux nouveaux métiers du numérique, les métiers du futur, par l’adoption d’une politique de formation et d'emploi cohérente avec les nouveaux besoins de cette nouvelle ère digitale.

6- Mise en place d’une stratégie nationale de cybersécurité englobant les mesures d’anticipation, de prévention, de détection tôt des menaces, de réaction rapide face aux incidents de sécurité, de restauration et d’investigation numérique efficace afin de tirer les leçons nécessaires pour améliorer d’une manière continue la sécurité du cyberespace national.