Publié le 25-11-2009

L’aïd el kébir : entre l’enclume des prix et le marteau du devoir

Pour l’année 2009/1430, l’aïd el Kebir ou aïd el idha sera fêté le vendredi 27 novembre. Cette fête qui ne dure que trois jours est précédée par des préparatifs pour lesquels la plupart s’apprêtent de bon cœur, mais auxquelles aucun tunisien ne semble pourvoir échapper.



L’aïd el kébir : entre l’enclume des prix et le marteau du devoir

Pour l’année 2009/1430, l’aïd el Kebir ou aïd el idha sera fêté le vendredi 27 novembre. Cette fête qui ne dure que trois jours est précédée par des préparatifs pour lesquels la plupart s’apprêtent de bon cœur, mais auxquelles aucun tunisien ne semble pourvoir échapper.

 

Comme la plupart de nos fêtes religieuses, l’aïd finit dans l’esprit contraire à celui pour lequel il était au départ destiné. Ainsi, dans « la fête du sacrifice », l’on se demande ce que sacrifie le musulman tunisien au juste ? Ce dernier se retrouve coincé entre le devoir religieux qui requiert d’égorger un mouton et les prix exorbitants de la viande ovine.

 

l'Organisation de défense du consommateur a beau communiquer sur les points de ventes agrées en coordination avec le groupement interprofessionnel des viandes et fixer les prix du kg de chair, les vendeurs trouvent quand même le moyen d’user de la nécessité des tunisiens de se procurer un mouton pour augmenter les prix au maximum. La responsabilité revient aussi à nous en tant que consommateurs de ne pas exiger du gros !

 

L’ODC indique dans ce sens que le plafond que devraient atteindre les prix sont de « 5,600 dinars le kilo vif pour le mouton dont le poids dépasse 40 kg. 5,900 dinars le kilo vif pour ce qui est du mouton dont le poids ne dépasse pas 40 kg ». Cela donne un prix global par mouton raisonnable mais seulement et seulement si le vendeur et l’acheteur sont aussi raisonnés.

 

Rappelons enfin le but principal de cette fête qui est de se voir en famille et de penser aux pauvres auxquels chacun est supposé donner le tiers de son sacrifice. Sur ce, nous vous souhaitons un très bon aïd et nous vous laissons avec cette photo d’un mouton qui désire nous passer à tous un message : « consommez la viande avec modération. Fêtez l’aïd en famille sans modération ». Bonne fête à tous !

 

 

Narjes


aid-251109-1.jpg aid-251109-2.jpg