Publié le 18-11-2009

Seif Eddine Nechi

 

Qui a dit que psychologie et humour ne font pas bon ménage ? Certainement pas Seif Eddine Nechi, que nous avons eu le grand plaisir de  rencontrer le temps d’une interview. Artiste de naissance, psychologue de formation, et caricaturiste de passion, il nous parle de lui, de son blog, de sa passion et de sa nouvelle BD, Les Tunisiens, une remasterisation des textes de Tahar Fazaa, dont la sortie est prévue pour décembre.



Seif Eddine Nechi

 

Qui a dit que psychologie et humour ne font pas bon ménage ? Certainement pas Seif Eddine Nechi, que nous avons eu le grand plaisir de rencontrer le temps d’une interview. Artiste de naissance, psychologue de formation, et caricaturiste de passion, il nous parle de lui, de son blog, de sa passion et de sa nouvelle BD, Les Tunisiens, une remasterisation des textes de Tahar Fazaa, dont la sortie est prévue pour décembre.

En voici un extrait de l’interview, le meilleur est sur la vidéo en dessous (et à droite).

Qu’est-ce qu’on peut savoir sur Seif Eddine Nechi, pas le blogueur, mais la personne ?

J’ai fait des études de psychologie, que j’ai arrêtées au niveau de mon mémoire du 3ème cycle. J’ai décidé de ne pas travailler dans ce domaine. C’est un choix personnel. Là, je bosse comme Directeur Artistique Senior dans une agence de publicité. Mais en fait j’ai démarré dans la publicité  très jeune, dans les années  94-95, et j’ai commencé bien avant avec les dessins animés et l’illustration en 1991.                                                                                                  

Créer un blog, Comment cela s’est passé ? 

Je travaille dans une agence de publicité et les commandes clients ce ne sont pas ce qu’il y a de plus sympa : « je veux du jaune ici, du rouge par là ». On se sent un peu frustré. Face à cette frustration, et comme je dessine presque tous les jours, je me suis dis, pourquoi pas faire un blog. J’ai aussi des amis qui m’ont conseillé de le faire. Donc voilà, j’ai fait le blog et je suis devenu addicted ! Presque tous les jours je dessine une caricature. Je ne le fais pas exprès. J’ai fait un groupe : Bakou Nawar. Je dis un groupe et pas un fan club parce que je ne suis pas Britney Spears non plus :) Je l’ai appelé Bakou Nawar parce que c’est un truc à double sens : cela peut dire mauvais ou bon. Et comme la caricature n’a pas la vocation de toujours caresser les gens dans le sens du poil…

Comment tu vois l’avenir de la caricature à l’époque du tout numérique ?

Elle vit toujours. Avec le numérique, on n’a perdu que le papier, on n’a pas perdu le contenu. Je me rappelle de l’avènement d’Internet, on disait que cette technologie va tuer le livre, mais ce n’est pas vrai du tout, les gens lisent les blogs et les journaux en ligne. Peu importe le support, la lecture y est toujours. Donc, pour le dessin, il a toujours sa place, ne serait-ce que dans la conception des sites et des blogs.

 

Propos recueillis par Sarah B.H


blogorama-181109-1.jpg