Publié le 06-03-2018

L’info gratuite sur le Net est menacée

Rupert Murdoch, le patron News Corps. , un géant des médias, propriétaire entre autres de New York Post, Wall Street Journal, Times et The Sun, accuse Google News de lui voler ses informations. L’information gratuite sur la toile semble être menacée.



L’info gratuite sur le Net est menacée

Rupert Murdoch, le patron News Corps. , un géant des médias, propriétaire entre autres de New York Post, Wall Street Journal, Times et The Sun, accuse Google News de lui voler ses informations. L’information gratuite sur la toile semble être menacée.

En effet, Google News, est un agrégateur qui publie des informations provenant des différents sites web, sans avoir les payer. Rupert Murdoch est révolté et estime qu’ils : « volent nos histoires car ils se servent sans payer…C'est Google, c'est Microsoft, c'est Ask.com beaucoup de monde... Ils n'auraient pas dû bénéficier de la gratuité tout ce temps et je pense que nous nous sommes endormis. ».

L’homme d’affaires australien n’apprécie pas le fait que les internautes puissent bénéficier gratuitement des versions en ligne de ses journaux. Il a par ailleurs précisé que dès que les sites web de ses journaux auront un accès payant (pour le moment, seul Wall Street Journal l’est), il interdira le référencement par Google News. Autant dire, que Rupert Murdoch est bien contrarié et bien décidé à déclarer la guerre à Google News et autres portails d’informations, sauf qu’au bout du compte, ce sont les internautes qui seront pénalisés.

Les responsables de Google News déclarent n’avoir rien à se reprocher, puisque l’agrégateur ne met que les titres des articles et en cliquant dessus, l’internaute sera dirigé vers le site web du journal. Ils affirment également que les webmasters des sites web concernés peuvent bloquer l’accès à leurs sites quand ils le veulent.

L’information gratuite sur le Net a beaucoup fait de mal aux journaux et quotidiens, qui d’une part ne peuvent pas se permettre de ne pas avoir un site en ligne, et d’autre part perdent des lecteurs sur leurs éditions papiers, et donc une perte dans les recettes.

Pour s’en sortir, quelques quotidiens proposent sur leurs sites des informations gratuites, et d’autres classées Premium, dont l’accès est payant. D’autres proposent juste un site vitrine, une sorte d’aperçu du journal. Ceci se traduit par un mauvais référencement sur les recherches des internautes dans les moteurs de recherches, ce qui entraîne un bas trafic sur le site, mais permettent aux journaux de faire payer leurs informations.

Mais peut-on encore pousser les gens à payer pour lire un article s’informer, alors qu’on vit une grande mutation médiatique grâce à Internet ?

 

Sarah B.H


l-googlenews-131109-1.jpg