Publié le 07-05-2013

Syndicats des forces de sûreté: ''Il est à craindre que le terrorisme n’atteigne Tunis''

Dans une déclaration au quotidien Al Chourouk, le porte-parole de l'Union nationale des syndicats des forces de sûreté, Imed Hadj Khelifa est revenu sur l’affaire des groupes terroristes qui se cachent, actuellement, à Djebal Chaamabi au gouvernorat de Kasserine.



Syndicats des forces de sûreté: ''Il est à craindre que le terrorisme n’atteigne Tunis''

« Il est à craindre que le terrorisme n’atteigne la capitale » a affirmé Imed Hadj Khelifa avant de souligner que les terroristes présents, actuellement, sur le territoire tunisien, auraient des cellules actives à Tunis et sur plusieurs autres régions.

Le porte-parole de l'Union nationale des syndicats des forces de sûreté a indiqué que, redoutant la présence de cellules terroristes à Tunis, les forces de sûreté ont attaqué ce groupe « dans sa propre demeure » ; Djebal Chaambi.  

Imed Hadj Khelifa a, par ailleurs, ajouté, que les forces de sûreté se mobilisent le 10 mai et organisent une manifestation devant l’Assemblée Nationale Constituante pour informer les députés de la réalité de la situation et des difficultés auxquelles les agents de sûreté font face.


imed-07052013-1.jpg