L’entêtement du gouvernement met les ingénieurs et architectes à nouveau en colère

Les deux ordres d’ingénieurs et d’architectes dénoncent fermement la «position répréhensible et surprenante du gouvernement, le traitement humiliant du secteur de l'ingénierie et la voie de la langue de bois arrogante qu'il adopte».



L’entêtement du gouvernement met les ingénieurs et architectes à nouveau en colère

Le doyen tunisien des ingénieurs et l'Ordre tunisien des architectes ont annoncé dans leur déclaration ce qui suit:

Poursuivre notre grève non présentielle à durée indéterminée avec détermination, pour préserver notre dignité et notre fierté. 

Tenir le gouvernement pour responsable de toutes les conséquences des mouvements de lutte, comme la suspension ou la paralysie des installations publiques, et ses conséquences dangereuses.

Nous le tenons également responsable vis-à-vis des responsables des institutions et établissements publics qui ont eu recours au remplacement de certains ingénieurs grévistes par des personnes qui ne remplissent pas les conditions scientifiques et cognitives nécessaires pour occuper le poste d'ingénieur et d'architecte.

Nous ne manquons pas non plus de tenir le gouvernement pleinement responsable de toute violation qui pourrait survenir dans la mise en œuvre de projets sans la supervision d'ingénieurs et d'architectes.

Ils ont Invité les sages de l'Etat et de la société civile, dirigés par le Président de la République, le Président de l'Assemblée des Représentants du Peuple et les chefs des organisations et partis nationaux, à intervenir rapidement pour préserver la dignité de l'ingénieur architecte et de préserver l’intérêt public, en particulier dans cette étape critique et sensible que traverse le pays.
 


ingenieurs-comm-1-120421.jpg ingenieurs-comm-2-120421.jpg