Publié le 06-04-2021

Ahmed Karam : Le problème de la Tunisie est le manque de mise en œuvre de ses lois

Ahmed Karam, membre du conseil d'administration de l'Association tunisienne des banques et institutions financières, a affirmé qu'il n'est pas possible de mettre en place une structure de suivi pour chaque secteur.



 Ahmed Karam : Le problème de la Tunisie est le manque de mise en œuvre de ses lois

Il a ajouté sur Express Fm que le gouvernement doit mettre en place des mécanismes et des procédures et assumer sa responsabilité dans la mise en œuvre des lois.

Il a déclaré : «S'il y a un secteur contrôlé et un système de gouvernance acceptable, le secteur bancaire le sera parce qu'il est contrôlé par des publications précises faites à travers les conseils de surveillance, les auditeurs, la Banque centrale de Tunisie, etc.

Karam a ajouté que la loi bancaire comprend des procédures, y compris celles liées aux questions exécutives que la Banque centrale prépare sous forme de publications ... et que la loi doit être appliquée strictement même si nous ne l'acceptons pas, mais ce qui se passe, c'est qu'il y a des lois qui ne sont pas appliquées, et peut-être que certaines personnes n'ont pas intérêt à appliquer la loi, a-t-il dit.

Karim a ajouté: "Le chef de gouvernement peut être surpris que de nombreuses lois n'aient pas été mises en œuvre depuis 2011, et l'un des plus gros problèmes de la Tunisie est le manque de mise en œuvre de ses lois", ajoutant que la loi sur le financement participatif n'a pas encore été publiée.