Publié le 24-03-2021

80% des documents de l’état civil disparaîtront à la fin de l’année

«Nous cherchons à annuler plus de 80% des actes d'état civil avant la fin de l'année, ainsi qu'à généraliser le service de l’extrait de naissance électronique à tous les services administratifs en Tunisie», a déclaré, aujourd'hui 24 mars 2021, Sofiane Hmissi, directeur général de l’Informatique et du développement des systèmes d'information au Ministère des Affaires locales.



80% des documents de l’état civil disparaîtront à la fin de l’année

Hmissi a poursuivi sur Express: «Nous avons commencé il y a un an et demi la numérisation des services les plus importants pour les groupes locaux à travers de nombreux projets, y compris la réduction des documents d'état civil comme la numérisation des permis de construire et la suppression de la légalisation de la signature.»

Il a indiqué qu’il va y avoir l’utilisation de l’identifiant unique pour l’inscription des élèves et la distributions des aides sociales, et que les caisses sociales ne demanderont plus les extraites de naissance.

Hamissi a ajouté: «Le projet de réhabilitation du système de gestion de l'état civil fonctionne sur certains services tels que l’extrait de naissance», notant que ce système est l'un des plus grands systèmes civils existants, car ce sont 500 sites qui sont concernés par l'extraction de documents chaque jour et l'enregistrement des naissances, des décès, des mariages, etc.

Sofiane Hmissi a expliqué que l'état civil représente un trésor d'information insuffisamment exploité, et il représente le statut du citoyen, et ces données peuvent être exploitées par l'Institut national des statistiques.