Publié le 05-09-2019

500 élèves veulent intégrer l’enseignement public à Sousse

Le délégué régional de l’Education et de l’enseignement, Nejib Zbidi, a dévoilé aujourd’hui jeudi 5 septembre, qu’il y a 500 demandes d’intégration pour passer de l’enseignement privé à l’enseignement public pour l’enseignement de base et secondaire.



500 élèves veulent intégrer l’enseignement public à Sousse

Le délégué de l'Education et de l'Enseignement a précisé que le nombre de demandes d’intégrations a augmenté. Il a ajouté que le nombre d’établissements privés équivaut les 100 enseignes seulement en Sousse ce qui explique la dynamique des demandes.

Zbidi a expliqué qu’habituellement aucune demande n’est refusée pour l’intérêt de l’élève mais qu’il faut répondre à ces demandes selon la capacité d’accueil dans chaque établissement scolaire, car certains parents demandent un établissement éducatif en particulier ce qui n’est pas toujours possible.

Il a dévoilé que les raisons derrière ces demandes d’intégration sont essentiellement matérielles et en rapport avec les moyens financiers de la famille. Il y a également la bonne réputation dont bénéficient plusieurs établissements de l’enseignement public et aussi à cause de la dernière décision du ministre de l’Education concernant l’interdiction aux enseignants de travailler en même temps dans le secteur public et privé, selon lui.