Publié le 22-08-2019

Habib Khedher évoque une guerre des pouvoirs

Le député Habib Khedher a dénoncé aujourd’hui jeudi 22 août, le fait que le défunt président Beji Caid Essebsi ait failli, selon lui, à son devoir de promulguer le premier amendement de la loi électorale votée à l’ARP.



Habib Khedher évoque une guerre des pouvoirs

Selon Khedher, cette défaillance fait déléguer le pouvoir législatif à un second plan qui propose mais ne décide pas et propulse le résident de Carthage à un poste de pouvoir exclusif.

Khedher a parlé dans son intervention de devoir voter pour ce nouvel amendement qui abrège les délais de recours pour que la période de présidence par intérim de Mohamed Ennaceur ne dépasse pas les 90 jours.

La période de 90 jours est plus que suffisante comme période transitoire avant d'accueillir un président élu, a-t-il ajouté.