Publié le 18-06-2019

Deuxième édition de l’Atelier Régional sur les Infrastructures Penitentiares

 Une cinquantaine de Directeurs et Représentants d’Administrations Pénitentiaires de 13 pays du Continent Africain se réunissent du 18 au 20 juin 2019 à Tunis pour la deuxième édition de l’Atelier Régional sur les Infrastructures Pénitentiaires.



Deuxième édition de l’Atelier Régional sur les Infrastructures Penitentiares

Lancée par le CICR en 2017, cette initiative vise à promouvoir l’échange de bonnes pratiques et l’identification de solutions aux défis communs observés dans l’ensemble des pays.

De la qualité des infrastructures, dépendent les conditions de vie des détenus, les conditions de travail du personnel pénitentiaire et la sécurité des uns et des autres. Il existe par ailleurs une corrélation directe entre l’état  des infrastructures, le traitement des personnes et les questions de santé et d’hygiène. L’enjeu de la maintenance des infrastructures, récentes ou anciennes,  représente bien souvent un défi majeur pour les responsables des Administrations Pénitentiaires; un défi aggravé par la surpopulation et  dont les coûts indirects,  humains et financiers, sont souvent sous-estimés sur la durée.   

Une évolution ne peut venir que d’une reconnaissance du problème, d’une identification des difficultés à tous les niveaux et de la recherche de solutions appropriées basées sur la mise en commun des expériences de l’ensemble des pays francophones de la région. Le CICR se propose d’agir comme facilitateur dans ce processus.

Au final, la question qui est en jeu est celle du traitement humain, respectueux de la dignité et de la sécurité des personnes détenues et du personnel pénitentiaire.

Le CICR visite les personnes privées de liberté depuis plus d’un siècle. En 2018, près de 1300 lieux de détention ont été visités et ce dans 86 pays, dont 32 du Continent Africain. En Tunisie, le CICR visite les personnes privées de liberté depuis 2005.

Partout où elle travaille, l’institution entretient un dialogue confidentiel avec les autorités visant à garantir des environnements pénitentiaires respectueux du droit et de la dignité des détenus, tout en assurant des conditions de travail appropriées au personnel de l’administration pénitentiaire.