Publié le 16-05-2019

Le Tunisien n’a plus confiance dans le système et veut couper avec lui, déclare Hassen Zargouni

Dans une interview donnée au journal Le Point Afrique, Hassen Zargouni, fondateur de Sigma Conseil, a parlé des intentions de votes sondées chez le peuple tunisien. Celui que le journaliste nomme l’Oracle a dessiné les différentes tendances relevées et a essayé de les expliquer.



Le Tunisien n’a plus confiance dans le système et veut couper avec lui, déclare Hassen Zargouni

Avec une forte inclinaison enregistrée pour le populisme et pour couper avec le système, Deux ovnis se démarquent, Nabil Karoui et Kais Said, avec des taux d’intentions de votes de 22% pour le premier et plus de 22% pour le second qui prend la tête des intentions de votes, selon Zargouni. Il s’attend même à ce qu’il y ait un séisme politique au prochain sufferage.

Zargouni a évoqué la première préoccupation du Tunisien et qui serait son pouvoir d’achat, fortement ébranlé. La confiance dans le système s’en trouve ébranlé, mais Chahed résiste et récolte le meilleur score favorable en tant que représentant dudit système.

Zargouni a rappelé que le chef du gouvernement a été souvent attaqué par l’UGTT, BCE, Ennahdha et même le parti dont il vient,Nidaa Tounes. Il a ajouté que Chahed a été lésé par une conjoncture difficile avec la mort des nouveau-nés, l’accident et la mort des ouvrières agricoles, mais qu’il résiste encore.

Le PDG de Sigma Conseil a expliqué que le créneau du pays ingouvernable est celui que veut investir le nouveau parti de Tahya Tounes en identifiant les maux que confronte le pays et proposer d’en venir au bout par la suite.