Publié le 14-05-2019

IJABA confirme le non versement des salaires des enseignants universitaires grévistes

L’Union des enseignants universitaires et chercheurs tunisiens (IJABA) a confirmé, dans un communiqué publié mardi, le non versement des salaires des enseignants universitaires grévistes.



IJABA confirme le non versement des salaires des enseignants universitaires grévistes

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Slim Khalbous s’est engagé, il y’a neuf jours (en début du mois de Ramadan) de verser les salaires des enseignants dans un délai ne dépassant pas les 24 heures, a rappelé IJABA.

Le ministère poursuit le gel des salaires des enseignants grévistes, ainsi que la couverture sanitaire et sociale, a dénoncé IJABA, confirmant la poursuite de leur sit-in pour le 51ème jour , tout en assurant les cours, l’encadrement, la recherche et les différentes fonctions pédagogiques et administratives.

IJABA a tenu le ministre de l’enseignement supérieur et le gouvernement pour responsables de la crise actuelle, précisant que l’union est disponible pour mener une négociation sérieuse afin d’appliquer l’accord du 7 juin 2018 et de verser effectivement les salaires des enseignants.

Dans une déclaration précédente à la TAP, Zied Ben Amor, coordinateur de IJABA avait indiqué que “l’Union ne prend pas ses décisions sur la base des intentions du ministre, nous ne pouvons parler d’une levée du gel des salaires que lorsque ces paies soient effectivement versées dans les comptes bancaires des enseignants, déplorant le gel des salaires et la suspension de la couverture sociale des enseignants universitaires, pour le troisième mois consécutif.

Khalbous avait annoncé, lors d’une conférence de presse tenue pour présenter les décisions prises par le conseil des universités de 2 mai , que les salaires des professeurs universitaires grévistes au titre des mois de mars, avril et mai seront versés dans les prochains jours sans aucune saisie sur rémunération.

A noter qu’IJABA qui mène une grève administrative, depuis le 2 janvier 2019, revendique essentiellement l’application de l’accord du 07 juin 2018 portant sur la révision du statut des enseignants universitaires. 


Source: TAP

blog comments powered by Disqus