Publié le 18-10-2012

Selon les salafistes : 900 détenus seraient torturés dans les prisons tunisiennes

En poussant des huées de réprobation, salafistes, sympathisants d’Ansar Al Chariaa, et proches et familles des accusés de l’attaque ayant pris pour cible l’ambassade américaine, ont revendiqué la libération des détenus, en organisant, mardi, un mouvement de protestation devant le Palais de la Justice.  



Selon les salafistes : 900 détenus seraient torturés dans les prisons tunisiennes

Les protestataires ont scandé des messages traduisant leur opposition à la politique du mouvement Ennahdha et dénonçant l’organe judiciaire « Non à la justice de Ben Ali, non à la justice de Tekkari, non à la justice d’Ennahdha, le peuple veut une justice indépendante » c’est ce qu’ont clamé les familles et proches des détenus.

Echourouk rapporte à ce propos, que le frère de Hassen Brik, du mouvement Ansar Al-Chariâ, a précisé que ces protestations sont un appel lancé aux autorités concernées pour la libération des détenus de l’affaire de l’ambassade US et les attaques de l’espace El Abdellia. Il a, en effet, souligné que les accusations portées à l’encontre des détenus sont malveillantes et mensongères.

Par ailleurs, un des protestataires a indiqué que le nombre des détenus slafistes incarcérés dans les prisons « nahdhaouies » a atteint les 900 et ce vu la pression qu’exercent certains partis politiques sur le mouvement Ennahdha. « Rien n’a changé ! Les procédures d’incarcération en prison sont les mêmes. Violence et torture perdurent » a déclaré la même source.  


salaf-18102012-1.jpg