Publié le 06-03-2018

Alternative à la Saint-Valentin, le ''Galentine’s Day'' fait de plus en plus d'adeptes

Un repas entre copines, un cours de cuisine collectif, une soirée à la maison avec ballons roses et paillettes: voilà autant de façons de fêter le "Galentine's Day". Mais c'est aussi une manière de mettre en avant la solidarité entre femmes.



Alternative à la Saint-Valentin, le ''Galentine’s Day'' fait de plus en plus d'adeptes


Tout est parti en 2010 d'un épisode de la série "Parks and Recreation", dans lequel l'héroïne, Leslie Knope, interprétée par Amy Poehler, organise un brunch chez elle le 13 février avec ses meilleures amies.

Il s'agit pour elle de faire un pied de nez à la sacrosainte Saint-Valentin ("Valentine's Day" en anglais), avec l'idée que l'amitié vaut autant d'être célébrée que l'amour.

L'idée de "Parks and Recreation" a fait du chemin. Ce qui a commencé comme une gentille provocation s'est progressivement installé dans certains milieux américains, et les marques l'ont bien compris.
On trouve désormais cartes, verres de vin, bougies et gâteaux estampillés "Galentine's Day". Bars et restaurants organisent "happy hours" et fêtes dédiées. Et des magasins de vêtement font des soldes pour l'occasion.

Seul un Américain sur deux compte célébrer la Saint-Valentin 2019, selon la Fédération nationale du commerce, soit un recul de 10% au cours de la dernière décennie. 

Alors qu'à en croire une étude du NPD Group, les ventes liées au "Galentine's Day" devraient elles croître de 20% ces trois prochaines années. 

Mais pour ses adeptes, cette nouvelle célébration va au-delà de sa simple dimension superficielle et commerciale. 


AFP