Publié le 15-11-2018

Le cinéma tunisien à l'honneur à la 18ème édition du Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles

Le cinéma tunisien sera à l'honneur à la 18ème édition du Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles qui se tiendra du 30 novembre au 7 décembre prochain, apprend l'agence tap auprès d'Aurélie Losseau et Julie François, organisatrices du festival.



Le cinéma tunisien à l'honneur à la 18ème édition du Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles

Parmi les 8 films en compétition internationale qui concourent pour les différents prix dont le Grand Prix, le Prix du Jury Jeune, le Prix Cineuropa, le Prix de la Critique et le Prix du Public, la Tunisie sera en lice avec le long métrage de fiction "Fatwa" de Mahmoud Ben Mahmoud. La sortie de ce film qui sera projeté en avant-première au festival est prévue au début 2019. "Fatwa" a été présenté au dernier Festival du Film de Gand et a remporté le Tanit d’Or aux Journées cinématographiques de Carthage 2018 ainsi que le Prix de la Meilleure Interprétation masculine décerné à Ahmed Hafiane lors de la 29ème édition des JCC qui s'est déroulée du 3 au 10 novembre 2018.

Le cinéma tunisien sera présent dans cette manifestation dans deux sections hors compétition. Ainsi, sera projeté dans la section "Panorama" le film "Mustapha Z" de Nidhal Chatta, une comédie noire qui met en exergue les absurdités de la société tunisienne avec ironie et sarcasme.

Dans la section "Coup de coeur du court", qui fait aussi la part belle au format court, 6 films feront voyager les festivaliers de la Belgique à l’Egypte, en passant par la France, la Croatie, l’île de Chypre et la Tunisie avec le film de Kaouther Ben Hania "Les pastèques du Cheikh". Cheikh Taher est un imam pieux et respecté. Il accepte de prier sur la dépouille d’une femme qu’il ne connaît pas, mais son acte de piété s’avère être le péché de trop qui précipitera la spoliation de son pouvoir par Hamid, son jeune sousfifre machiavélique et ambitieux.

Mettant à l'honneur la découverte d'un cinéma trop peu présent sur les écrans à Bruxelles, le Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles proposera cette année pas moins de 70 productions récentes issues du bassin méditerranéen. Des films qui ont la particularité d'être intenses et contrastés car ils mettent en évidence la diversité et la richesse des pays qui le composent à travers des récits touchants.

Cette année, le Med mettra en avant la jeunesse en Méditerranée, région dont la structure sociale très patriarcale laisse parfois peu de place aux nouvelles générations. Suite aux mouvements du printemps arabe notamment, il était nécessaire, informent les organisateurs, de donner plus de place, sur le plan économique, mais aussi politique à la jeunesse.

Le Festival Cinéma Méditerranéen de Bruxelles est une initiative de la Commission Communautaire Française (service audiovisuel) co-organisé avec l'asbl Cinémamed, avec le soutien de Fadila Laanan, Ministre-Présidente du Gouvernement francophone bruxellois.


Source: TAP