Publié le 26-10-2018

L’Observatoire Tunisien de l’Economie appelle les autorités publiques à instaurer une plus grande justice fiscale

L’Observatoire Tunisien de l’Economie a appelé, lors d’une conférence de presse, les autorités publiques à instaurer une plus grande justice fiscale pour sortir des contraintes des institutions financières internationales.



L’Observatoire Tunisien de l’Economie appelle les autorités publiques à instaurer une plus grande justice fiscale

L’ Observatoire Tunisien de l’Economie également, que les autorités passent leur temps à chercher des financements extérieurs d’un côté alors que le montant de la fuite des capitaux dépasse largement les sommes demandées aux institutions financières internationales. « Cette hémorragie de capitaux et de recettes fiscales grève les chances de la Tunisie d’accumuler les capitaux et les ressources nécessaires à son développement économique », souligne l’OTE dans son communiqué.

L’OTE a appelé les autorités publiques tunisiennes à stopper l’érosion des ressources fiscales du fait des dispositifs législatifs permettant de ne pas contribuer à l’effort fiscal, particulièrement dans la période de crise économique que vit le pays..

Il a, également, appelé à l’instauration des principes de la justice fiscale dans l’organisation du budget de l’Etat (Loi Organique du Budget) conformément à l’article 10 de la Constitution.

Selon l’ Observatoire Tunisien de l’Economie, il est nécessaire de mettre à disposition de l’administration tous les moyens humains, financiers et réglementaires pour permettre à l’Etat d’instaurer un système de contribution fiscale plus justement répartie entre les forces vives du pays et de sortir du cercle vicieux de l’endettement extérieur, de ses conditionnalités et ses multiples ingérences étrangères.

« Nous appelons également toutes les organisations tunisiennes qui travaillent pour plus de justice fiscale en Tunisie à nous rejoindre pour créer une plateforme de collaboration sur cette question. Arrêtons l’hémorragie », lit-on dans le communiqué publié par l’OTE.
 



blog comments powered by Disqus