Publié le 15-07-2009

Grippe porcine en Tunisie A/H1N1

La nouvelle grippe dite grippe A/H1N1 est une infection par un virus qui résulte de phénomènes de recombinaisons à partir de virus de porc, humain et aviaire, mais qui se transmet maintenant d’homme à homme.

Ø La nouvelle souche découverte en Avril 2009 au Mexique et aux Etats-Unis est un mélange des virus de la grippe porcine, humaine et aviaire.

Ø Le Centre du contrôle et de la prévention des maladies des Etats-Unis (CDC) a établi que cette nouvelle souche est contagieuse et se répand d'êtres humains à êtres humains.



Grippe porcine en Tunisie A/H1N1

Qu’appelle-t-on la grippe A/H1N1 ?

Ø       La nouvelle grippe dite grippe A/H1N1 est une infection par un virus qui résulte de phénomènes de recombinaisons à partir de virus de porc, humain et aviaire, mais qui se transmet maintenant d’homme à homme.

Ø       La nouvelle souche découverte en Avril 2009 au Mexique et aux Etats-Unis est un mélange des virus de la grippe porcine, humaine et aviaire.

Ø       Le Centre du contrôle et de la prévention des maladies des Etats-Unis (CDC) a établi que cette nouvelle souche est contagieuse et se répand d'êtres humains à êtres humains.

 
Comment se propage la grippe A/H1N1 ?

La transmission se fait de la même manière que celle d’une grippe saisonnière :

Ø par la voie aérienne, c’est-à-dire la dissémination dans l’air du virus par l’intermédiaire de la toux, de l’éternuement ou des postillons ;

Ø par le contact rapproché avec une personne infectée par un virus respiratoire (lorsqu’on l’embrasse ou qu’on lui serre la main) ;

Ø par le contact avec des objets touchés et donc contaminés par une personne malade (exemple : une poignée de porte).

 Quels sont les symptômes de la grippe A/H1N1 ?

Les symptômes de la nouvelle grippe A/H1N1 chez l’homme sont, dans la majeure partie des cas, les mêmes que ceux de la grippe saisonnière : fièvre supérieure à 38°, ou courbatures, ou grande fatigue notamment, et toux ou difficultés respiratoires.

Les manifestations de la grippe A/H1N1 ressemblent donc à celles de la grippe humaine,

Ø       Fièvre élevée
Ø       Perte d’appétit
Ø       Toux sèche et profonde
Ø       Fatigue
Ø       Douleurs, courbatures.
Ø       Maux de tête
Ø       Mal de gorge
Ø       Parfois diarrhée et vomissements

 Quelle est la période d’incubation de la grippe A/H1N1 ?

La période d’incubation peut aller jusqu’à 7 jours.

 
Quels sont les modes de propagation de la grippe A/H1N1 ?

Le virus de la grippe A/H1N1 est un virus contagieux qui peut se répandre d’homme à homme.
Plusieurs modes de propagation sont possibles :

Ø       Contact avec les environnements contaminés par les malades

Ø       Contact avec une personne ayant la grippe.
 
Comment se protéger de la grippe A/H1N1 ?

La transmission du virus se fait principalement par voie aérienne (par la toux, l’éternuement ou les postillons) mais peut également être manu portée (transmission par les mains et les objets touchés et donc contaminés).

Il faut donc :

Ø       éviter tout contact avec une personne malade

Ø       se laver régulièrement les mains avec du savon ou avec une solution hydro-alcoolique (en vente en pharmacies et grandes surfaces).

Ø       se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir en papier (que vous devez jeter dans une poubelle) lorsque vous toussez ou éternuez.

Existe-t-il un traitement préventif efficace ?

Le seul traitement préventif contre cette grippe serait un vaccin spécifique à la nouvelle souche virale. En l’absence d’un tel vaccin il n’y a actuellement pas de traitement préventif contre la nouvelle grippe A/H1N1, cependant, des mesures d’hygiène (dits « gestes barrières ») sont recommandées afin de limiter les risques de contamination :

Ø       éviter tout contact avec une personne malade,

Ø       se laver régulièrement les mains (au savon et/ou avec une solution hydroalcoolique)

Ø       se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir en papier (que vous devez jeter dans une poubelle) lorsque vous toussez ou éternuez.

Existe-t-il un traitement curatif efficace ?

Les médicaments antiviraux sont prescrits après consultation et diagnostic réalisés par un médecin, dès l’apparition des premiers symptômes. Ils ne doivent pas en principe être prescrits comme un traitement préventif.

Quelle est la différence entre un antiviral et un vaccin ?

Les antiviraux sont des médicaments employés en curatif pour le traitement précoce de la grippe. Ils doivent être pris rapidement après le début de la maladie (moins de 48 heures) et peuvent atténuer les symptômes de la grippe, raccourcir la durée de la maladie et probablement prévenir les complications.

Ces produits peuvent néanmoins être, dans de rares cas, être employés à titre préventif (dans certains cas précis pour des personnes ayant eu un contact étroit avec un malade confirmé).

Les antiviraux réduisent la capacité de reproduction du virus, mais n’immunisent pas contre le virus. Deux antiviraux peuvent être utilisés indifféremment dans le traitement du virus H1N1, l’Oseltamivir (Tamiflu®) et le Zanamivir (Relenza®).

Un vaccin est un produit de santé qui provoque l’immunisation du patient en stimulant sa production d’anticorps contre le vaccin. Les vaccins sont le principal outil de prévention de la maladie causée par la grippe, comme d’autres infections. Ils stimulent la production d’anticorps dirigés contre certains des composants du virus de la grippe contenus dans le vaccin, provoquant ainsi l’immunisation du patient contre le virus.

Quels sont les différents types de masques qui permettent de se protéger ?

Il existe deux 2 types de masques :

Ø       Le masque chirurgical est réservé aux personnes malades afin qu’elles évitent de contaminer d’autres personnes/leur entourage (lorsqu’elles toussent, éternuent...). En effet, le virus se transmet par dissémination dans l’air. Le risque de contamination existe à partir d’une proximité, en face à face, de moins d’un mètre d’une personne malade.

Ø       Le masque de protection respiratoire (masque FFP2) est réservé aux professionnels dont le rôle en situation de pandémie serait capital et qui seraient amenés à être en contact régulier et rapproché avec des malades (professionnels de santé, services de secours...). C’est un appareil de protection respiratoire jetable qui protège celui qui le porte contre l’inhalation d’agents infectieux transmissibles par voie aérienne.

 
Quelle est la situation dans le monde : Source OMS

Voir la  carte interactive du nombre de cas confirmés dans le monde de l’OMS (Lien)


Quelle est la stratégie nationale mise en place :

Depuis l'apparition des premiers cas de grippe A/H1N1 dans le monde, les autorités sanitaires en Tunisie suivent de très près l'évolution de la situation, dans le cadre de réunions quotidiennes tenues par le comité technique d'observation et de veille sanitaire.


Le ministère de la santé publique a pris, depuis le début de l’alerte, toutes les dispositions préventives nécessaires en vue d'éviter l'infiltration du virus, à travers le renforcement de la vigilance et du contrôle au niveau des aéroports et des points de transit et en déconseillant aux citoyens tunisiens de se rendre au Mexique, où ont été enregistrés les premiers cas.

Le président Zine El Abidine Ben Ali a recommandé d’assurer un suivi minutieux et continu de l’évolution de ce fléau sur le plan international et de veiller à l’exécution rigoureuse de cette stratégie pour parer à toute éventualité.

A cet effet, toute une stratégie progressive en matière de prévention et en fonction de l'évolution de la situation épidémiologique concernant le virus a été adoptée. Les autorités sanitaires en Tunisie sont prêtes à prendre toutes les dispositions préventives que nécessiterait l'évolution de la situation relative au virus de la grippe A/H1N1  sur la scène mondiale .

Pour tout renseignement à propos de la grippe A/H1N1 : Numéro vert 80 100 340

Une douzaine de médecins spécialement formés sont à votre écoute pour répondre à vos interrogations, vous rassurer et vous conseiller.