Publié le 04-12-2011

Le 5 décembre : Les chauffeurs de bus en grève pour réclamer des gardes de sécurité pour les protéger

Les chauffeurs et les receveurs de bus de la Société des Transports de Tunis (TRANSTU), opérant sur la ligne 23, sur la ligne 61 et les lignes desservant les quartiers riverains de la ville de la Manouba, soit les lignes  90, 91 et 92, poursuivront lundi, 5 décembre, leur grève observée pour réclamer "des gardes mobiles de sécurité" afin de les protéger contre des agressions répétées ces dernières semaines.



Le 5 décembre : Les chauffeurs de bus en grève pour réclamer des gardes de sécurité pour les protéger

Dans une déclaration à l'agence TAP, M. Mohamed Chemli, directeur de la communication et des relations extérieures à la TRANSTU, a souligné que les chauffeurs et les receveurs ont décidé de poursuivre leur grève lundi, ajoutant que d'autres agents de la société ont également décidé de faire de même.

Les grévistes demandent aux services de sécurité, selon M. Chemli, leur protection contre des agressions dont ils peuvent faire l'objet, sachant que la direction générale de la TRANSTU œuvre à "calmer les esprits" pour mettre fin à  cette grève, "d'autant que des élèves et étudiants parmi les clients de la TRANSTU, passeront, à partir du lundi 5 décembre 2011, les examens du premier trimestre", a commenté M. Chemli.


busjaune-051211-1.jpg