Publié le 04/07/2015

Rachid Sfar : La situation nécessite une véritable union sacrée

Suite à l’annonce par le président Béji Caied Essebsi, samedi 4 juillet 2015, de la décision de décréter l’état d’urgence dans le pays, Tuniscope a sollicité l’opinion de l’ancien premier ministre tunisien, Rachid Sfar.  
Rachid Sfar : La situation nécessite une véritable union sacrée

Bien que brève, sa réponse est on ne peut plus claire : L’état d’urgence est une mesure qui aurait due être prise rapidement depuis l'attentat du Bardo. Elle doit s'appuyer sur une stratégie efficiente et globale  dans le cadre d'une vraie union sacrée.

Rachid Sfar estime que les autorités ont été averties, à plusieurs reprises par les rapports d’experts et d’analystes. Selon lui, il est encore temps de prendre les mesures qui s’imposent.

Commentaires



blog comments powered by Disqus