Publié le 12-06-2018

Le ministre tunisien des Affaires religieuses explique les causes de la hausse du tarif du pèlerinage

Les taxes imposées par les autorités saoudiennes sur l’ensemble des services sont à l’origine de l’augmentation, cette année, du tarif du pèlerinage. C’est ce qu’a indiqué, lundi 11 juin, le ministre tunisien des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum.



Le ministre tunisien des Affaires religieuses explique les causes de la hausse du tarif du pèlerinage

Présidant, lundi soir à Kairouan, une cérémonie marquant la célébration de la “Nuit du Destin”, Adhoum a assuré que son département est tout à fait prêt pour la saison du pèlerinage 2018, louant les efforts fournis par toutes les parties intervenantes pour réunir les meilleurs conditions de succès du Hajj.

“Le ministère s’engage à tout mettre en œuvre pour que la saison de pèlerinage 2018 puisse se dérouler dans les meilleurs conditions”, a-t-il promis.

Alors qu’ils coûtaient 9.510 dinars en 2017, “les frais du pèlerinage pour la saison 2018 ont été fixés à 11.710 dinars”, avait annoncé le ministre lors d’une conférence de presse.

Sur un total de 236.672 candidats inscrits au pèlerinage, 10.982 ont été retenus pour accomplir les rites du pèlerinage pour cette saison, a-t-il ajouté, faisant état, à ce propos, de l’augmentation du nombre des pèlerins pour cette année par rapport à la saison précédente.

Par ailleurs, Adhoum a indiqué que les guichets consacrés au parachèvement des formalités de voyage vers les lieux saints seront ouverts, à partir de mercredi 20 juin 2018.

TAP


blog comments powered by Disqus