Publié le 29-09-2011

Un an de prison pour les policiers accusés dans l'affaire du poste de police de Sidi Bouzid

La cour d'appel de Gafsa a condamné, mercredi, à un an de prison deux policiers accusés d'homicide involontaire suite à une négligence causant la mort de deux détenus brûlés vifs dans une cellule de garde à vue, au poste de police de Sidi Bouzid.



Un an de prison pour les policiers accusés dans l'affaire du poste de police de Sidi Bouzid

Les deux policiers sont Nafti Ben Ammar Youssfi et Maktouf Hammami.

Un non-lieu avait été prononcé concernant les deux autres policiers Marouane Ben Bechir Krifi et Adel M'barki, accusés dans la même affaire, a déclaré une source judiciaire à la correspondante de l'agence TAP.

Février 2011, deux jeunes détenus, Adel Hammami et Ridha Bakkari, ont succombé par le feu dans un incendie déclenché dans la cellule de garde à vue du poste de police de Sidi Bouzid.


TAP