Publié le 06-03-2018

L’armée turque accusée par une députée, d’avoir brûlé vifs, 150 Kurdes

La députée turque Feleknas Uca, du Parti démocratique des peuples (pro-kurde) a accusé, les militaires turcs de massacrer les civils kurdes.



L’armée turque accusée par une députée, d’avoir brûlé vifs, 150 Kurdes

La députée a déclaré que les troupes gouvernementales ont brûlé vifs, près de 150 Kurdes dans la province de Sirnak. Les militaires turcs poursuivent, selon elle, l'offensive contre les villes kurdes dans le sud-est du pays.

Toutes les personnes brûlées étaient des Kurdes. Leurs corps sont tellement calcinés que les parents des victimes n'ont pu identifier que dix corps sur 115. Des échantillons d'ADN ont été nécessaires pour identifier les autres.

Feleknas Uca est persuadée que près de 200 personnes pourraient rester dans les sous-sols dans la province kurde de Diyarbakır, où les gens se cachent devant l'offensive des troupes turques. Nombreux d'entre eux, dont des femmes et des enfants, ont besoin d'aide médicale et certains sont dans un état critique, rapporte RT

Selon l'état-major turc, plus de 900 combattants kurdes ont été tués depuis la mi-décembre dans la région où l'opération antiterroriste est menée. Les représentants du Parti démocratique des peuples affirment que des dizaines de civils ont été tués lors de cette opération.