Publié le 28-09-2015

23% des femmes tunisiennes avouent avoir subi des violences, 18% du harcèlement

Lors de la présentation des résultats du sondage mené par NDI et Elka consulting auprès de 1527 femmes tunisiennes sur 150 points d’échantillonnage sélectionnés aléatoirement, les chiffres suivant one été présentés :



23% des femmes tunisiennes avouent avoir subi des violences, 18% du harcèlement

 

23% des sondées ont ainsi avoué avoir été victime de violence. Les formes de violence varient entre : psychologique et verbale (80 %), physique (40%), économique (19.4%), sociale (10.3%) et sexuelle (3.1). Le premier lieu de ces violences est le milieu familial, suivi par les lieux publics et le lieu du travail.

Pour le harcèlement, 18% des interviewées disent en avoir été victime, 36.8% d’entre elles ont entre 16 et 18 ans et les femmes diplômées arrivent en tête (27.6%).

Les lieux du harcèlement sont les lieux publics par excellence (88.6%), suivis du milieu familial (6.6%) et du lieu du travail (4.8%).

La réaction à ces violences diffère avec 81% des femmes victime de violence et de harcèlement qui n’ont jamais osé  porter plainte au commissariat.


H.B.
violence-290915-1.jpg