Publié le 12-05-2009

Poésie, conte et one man shows



Poésie, conte et one man shows

La presse : Publié le 13/05/09
 
À partir de demain on assistera à la naissance d’un nouveau festival à Tunis, un festival qui combine le jeu théâtral, l’humour et la poésie du verbe.
Du 14 au 17 de ce mois, à la salle Le Mondial, les arts de la parole seront à l’honneur à travers ce festival dont la conception est de Abdelaziz Meherzi qui  fait d’une pierre deux coups : célébrer autrement le centenaire du théâtre tunisien, à travers des formes artistiques qui l’ont nourri et soutenu, à savoir le conte et sa dimension fantastique, la poésie et sa théâtralité et l’art du comédien et du monologue.

L’expérience vaut le coup d’être tentée, histoire de réhabiliter des formes moins complexes aussi bien dans leur mise en scène que dans leur rapport avec le public, mais tout aussi essentielles dans notre patrimoine. Et restituer, ainsi, à l’oralité ses titres de noblesse.

Lectures de poèmes, one man shows et fdaoui sont les trois axes de cette première tentative. Et tout au long de ces quatre jours, poètes, conteurs et comédiens auront pour défi de séduire le public par la seule force de la parole et de captiver son attention par les images qu’ils suggèrent.
A part les deux spectacles à grand succès commercial Madame Kenza de Wajiha Jendoubi et Un de nous de Jaâfar Gesmi, la part du lion revient aux poètes et aux conteurs. Plusieurs rendez-vous figurent  au programme, dont notamment la soirée poétique avec Moncef Mezghenni et Ouled Ahmed, et des contes du patrimoine populaire collectés et revisités par des hommes de théâtre.

L’ouverture de cette première édition du festival des Arts de la parole aura lieu demain, jeudi,  avec une pièce poétique de Salha Jelassi, des poèmes de Mohamed Hédi Jaziri et les deux one man shows Madame Kenza et Un de nous.

Une bonne initiative qui pourrait intéresser un certain public!