Publié le 06-03-2018

Sondage de la DW : Les jeunes tunisiens se sentent plus menacés par le chômage et la corruption que par l’extrémisme

La Deutshe Welle a tourné, il y a quelques jours, une émission de son programme Shabab Talk, au musée du Bardo en Tunisie.



Sondage de la DW : Les jeunes tunisiens se sentent plus menacés par le chômage et la corruption que par l’extrémisme

Le plateau télé qui s’est installé sur les lieux d’un drame a réuni des politiciens, des membres de la société civile ainsi que des jeunes tunisiens pour discuter du terrorisme.

Les échanges de cette émission qui sera diffusée demain, 1er septembre 2015, se sont basés entre autres sur des sondages faits par la chaîne.

Certains de ces sondages sont faits par la chaine sur sa page web, d’autres ont été effectués en partenariat avec des organismes internationaux.
Ainsi, nous apprenons via ces enquêtes qu’interrogés sur les grands défis auxquels font face les jeunes Tunisiens, 74% ont répondu le chômage, 54% ont pointé la corruption du doigt. L’extrémise vient en 6ème position avec 30% des votes.

Les votants ont également exprimé leur crainte de la loi antiterroriste avec 60% qui pensent qu’elle pourrait être utilisée pour réprimer l’opposition contre 27% qui pensent qu’elle ne le sera pas.

Dans le même contexte, une question a été posée sur la fermeture des mosquées qui étaient en dehors du contrôle de l’Etat et 31% ont trouvé que l’Etat avait raison de fermer ces lieux de culte, 58% autres n’approuvent pas cette décision.

Rappelons que la Tunisie est un des premiers pays arabes exportateurs de djihadiste dans le monde. Une étude des Nations Unies parle de 5500 djihadistes, dont 4000 sont partis en Syrie et plus de 1000 en Libye. Le reste se retrouve partagé entre l’Irak, le Mali et le Yémen.


Crédits Images : Deutshe Welle


H.B.
dwstats-310815-2.jpg