Publié le 10-05-2011

Sit-in de Tunisie Telecom sur tout le territoire tunisien : A quand une solution structurelle ?

Pas aussi surprenant ! Depuis quelques semaines, les conflits au sein des locaux de Tunisie Telecom sont toujours d’actualité… A partir d’aujourd’hui mardi 10 mai, et dans le même contexte, les agents de Tunisie Télécom vont observer un sit-in sur leurs lieux de travail, sur tout le territoire tunisien.



Sit-in de Tunisie Telecom sur tout le territoire tunisien : A quand une solution structurelle ?

Dans un communiqué rendu public hier, la fédération a expliqué que cette décision intervient suite à la réunion du conseil d'administration de Tunisie Télcom, le 5 mai 2011 et à l'impossibilité de parvenir à un accord entre les représentants de la République Tunisienne et ceux d'Emirates International Telecommunications LLC "EIT",(35% de TT) concernant, notamment, l'application de l'article 10 du procès-verbal d'accord de la réunion du 9 février 2011.

L'article 10 est relatif à l'arrêt des contrats de durée limitée des "agents aux salaires gonflés", lesquels (salaires) dépassent le système salarial mis en vigueur dans le cadre du statut des agents de Tunisie Télécom. Le partenaire émirati a tenu, ajoute la fédération, à ne pas appliquer l'accord et à «saboter délibérément», les décisions du conseil d'administration, ce qui a eu un impact sur la situation socio-économique au sein de l'entreprise.

Cette situation a été aggravée par le retard de l'intervention de l'Etat, détenteur de la plus grande part du capital de l'opérateur, dans la prise des décisions nécessaires pour défendre sa souveraineté au sein de Tunisie Télécom, ajoute le même communiqué.

Malgré cette décision de la fédération, la direction générale de Tunisie Télécom a exprimé, dans un communiqué rendu public lundi, son souci de garantir la continuité des services offerts à sa clientèle.

Elle a décidé de reporter, exceptionnellement, la coupure des lignes d'abonnés aux offres forfaitaires de la téléphonies fixe (Fixi / Illimifix / coorporate security), suite au non paiement des factures du mois d'avril 2011.


ttsitin-100511-1.jpg