Publié le 03-05-2011

37 pièces archéologiques saisies dans la maison du père de Sakher El Matri

Trente-sept pièces archéologiques ont été saisies, lundi, par les unités de la sécurité publique de Carthage, dans la maison, située à Carthage Dermech, de Mohamed Moncef El Matri, père de Mohamed Sakher El Matri, gendre du président déchu.



37 pièces archéologiques saisies dans la maison du père de Sakher El Matri

Le chef de la brigade de la police judiciaire de Carthage, Houssame Chekki a indiqué à l'agence TAP que des informations leur sont parvenues concernant des déplacements douteux, depuis samedi, dans cette maison. Une commission rogatoire du ministère public leur a permis l'accès à cette demeure où les pièces archéologiques ont été découvertes enterrées. La même source a ajouté que l'enquête se poursuit pour rechercher d'autres pièces archéologiques, dans la maison.

L'archéologue Moez Achour a confirmé, à l'agence TAP, que ces pièces remontent à des siècles et chacune d'entre elles raconte une partie de l'histoire de la Tunisie. Les pièces sont, notamment des peintures sur marbre avec des portraits de personnages historiques, des colonnes qui datent des époques hafside et ottomane, des boulets de catapulte de l'époque romaine et des bassines très anciennes. L'archéologue a affirmé que les 37 pièces saisies jusqu'à présent " n'ont pas été volées au musée national ". Il a ajouté que la récupération de ces pièces du patrimoine par la communauté nationale a été rendue possible grâce à la révolution.

 

Les propriétaires de la maison Mohamed Moncef El Matri et son épouse n'ont pas pu être entendus, dans le cadre de l'enquête judiciaire, étant établis, depuis trois mois, à l'étranger.


sakr-030511-1.jpg