Publié le 06-04-2011

L’Office National des Postes : Notre sit-in se poursuivra tant qu’on est encore gérés par des RCDistes !

Depuis le début de cette semaine, les bureaux de la poste tunisienne des perturbations importantes à cause d’un sit-in entamé à partir du lundi…  Le conflit entre les agents de l’Office National des Postes avec tous les alliés de l'ancien régime s’est amplifié au fil de ces dernières semaines pour atteindre son point culminant …



L’Office National des Postes : Notre sit-in se poursuivra tant qu’on est encore gérés par des RCDistes !

" On ne demande pas des augmentations de salaires, comme le prétendent tout ceux qui ont été contre ce sit-in … On ne demande que la justice et la rupture avec l’ancien régime… On refuse d’être gérés par des alliés du RCD qui n’ont pas les mains propres " a expliqué M. Ramzi Touati un membre du syndicat qui était hier l'un des participants au sit-in qui a eu lieu devant l’Office National des Postes. 

" Aujourd’hui, nous réclamons la réponse à la pétition qu’on a déjà déposé au mois de février 2011 pour revendiquer notre droit à " l’amélioration "des conditions de travail, la garantie de nos " droits ", mais surtout la rupture avec les RCDistes qui jouissent encore d'un pouvoir acquis grâce à l’ancien système corrompu et qui continuent à pratiquer des abus financier et administratifs, a-t-il ajouté.

M. Ramzi Touatai a précisé que les manifestants disposent de dossiers et de preuves contre plusieurs noms qui continuent à travailler au secteur malgré leur implication dans plusieurs affaires de corruption et de malversions, dont M.Bechir Smidi, le chef d’inspection générale qui, selon lui, a trafiqué des dossiers qui ont causé l’arrestation , et même la mise en prison de plusieurs agents de la Poste, M. Rached Mselmani, chef du Centre des Chèques Postaux…

Pour sa part, M. belgacem Nemri, secrétaire général de la section régionale de la Poste à Ben Arous a indiqué que ce sit-in ne sera suspendu que lorsque les responsables répondent aux demandes légitimes des manifestants qui ont fait entendre qu’ils ne se contenteront pas de simples réformes. Ils réclament une refonte profonde du système administratif qui ne sera réalisable que lorsqu’on impose une rupture avec l’ère passée. Ils réclament la révision des dossiers de recrutements , le dossier de la sous-traitance qui pourrait résoudre le problème de l’emploi, la révision de la grille des congés et des compensations puisque un bon nombre d’agents n’ont pas eu leur congés depuis 2007, la protection des agents, la titularisation automatique des contractuels de plus de 2 ans, l’investigation et le suivi de toute mauvaise gestion au sein du secteur

Plusieurs agents ont afflué hier vers le siège de l’Office National des Postes pour dénoncer toute forme d’injustice… Le sit in se poursuit notamment dans plusieurs régions dont Kairouan, Jendouba, Monastir, Gabes etc.

En réponse à ce sit-in, la Direction générale de la Poste tunisienne a indiqué, dans un communiqué rendu public aujourd’hui, 5 avril 2011, qu’elle " commencera à répondre à ces revendications " … même si elle " ne trouve aucune légitimité au sit-in entamé lundi 4 avril 2011 devant le siège social de l’Office ou dans certaines régions qui a entravé les prestations fournies aux citoyens... "

 

Affaire à suivre …


H.Manel
sitinposte-050411-1.jpg sitinposte-050411-2.jpg sitinposte-050411-3.jpg sitinposte-050411-5.jpg sitinposte-050411-6.jpg sitinposte-050411-7.jpg sitinposte-050411-8.jpg sitinposte-050411-9.jpg sitinposte-050411-10.jpg sitinposte-050411-11.jpg sitinposte-050411-12.jpg