En vidéo : William Massolin du Conseil de l'Europe : 8 millions d'euros pour le Programme Sud II et la Tunisie en est principalement bénéficiaire

Présent en Tunisie via un bureau représentatif depuis plus de deux ans, le Conseil de l’Europe accompagne le processus de transition démocratique dans le pays dans ses différentes phases.



En vidéo : William Massolin du Conseil de l'Europe : 8 millions d'euros pour le Programme Sud II et la Tunisie en est principalement bénéficiaire

Le Conseil de l’Europe opère dans les domaines des droits de l’Homme, de la Démocratie et de l’Etat de droit.

En Tunisie, il a accompagné par le biais de l’expertise de La Commission de Venise l’intégralité du processus d’élaboration de la constitution. Des experts du Conseil de l’Europe ont également été présents à l’occasion des élections législatives et présidentielles. « Nous apportons de l’expertise. Notre rôle n’est pas d’imposer un agenda. Tout ce qui se fait l’est en commun accord avec les autorités tunisiennes » précise M. William Massolin, Chef du Bureau du Conseil de l’Europe en Tunisie, que nous avons rencontré pour nous éclairer davantage sur le rôle joué par le Conseil de l’Europe en Tunisie.

Ses activités, il les exerce dans le cadre d’une collaboration et avec les ministères et avec la société civile pour  appuyer la Tunisie dans ses réformes dans les domaines des droits de la femme, de la justice, de la lutte contre la corruption, de la lutte contre le terrorisme…

Le Programme Sud II (2015-2017) dont le budget s’élève à 8 millions d’euros et dont la Tunisie (avec le Maroc) et la principale bénéficiaire ne fait que confirmer cette stratégie d’appui qui s’inscrit dans la continuité.

Plus de détails, en vidéo avec M. William Massolin, Chef du Bureau du Conseil de l'Europe en Tunisie...


conseil-150515-1.jpg