Publié le 23-01-2011

Mehdi Trabelsi : je suis pas le fils de Belhassen et je ne posséde pas de bien en Suisse

Suite à la publication par certains médias de l’ordonnance du Conseil fédéral suisse, publiée le 19 janvier et instituant le gel des avoirs et des ressources économiques à l’encontre de certaines personnes originaires de la Tunisie, où son nom, figure comme étant «le fils de Belhassen, représentant de Lacoste»



Mehdi Trabelsi : je suis pas le fils de Belhassen et je ne posséde pas de bien en Suisse

Suite à la publication par certains médias de l’ordonnance du Conseil fédéral suisse, publiée le 19 janvier et instituant le gel des avoirs et des ressources économiques à l’encontre de certaines personnes originaires de la Tunisie, où son nom, figure comme étant «le fils de Belhassen, représentant de Lacoste» en Tunisie, M. Mehdi Trabelsi, fils de Mohsen Trabelsi, déclare:

«Je réfute catégoriquement tout lien de parenté ou autre avec Belhassen Trabelsi. Ce dernier est âgé de 47 ans. Ayant moi-même 44 ans, je ne peux donc être son fils comme indiqué par erreur dans l’ordonnance du Conseil fédéral suisse. Je voudrais aussi préciser que je ne possède aucun bien ou avoir ni Suisse ni à l’étranger d’une façon générale


Le cabinet suisse d’avocats Keppeler & associés, avocat de la société Lacoste SA dont ma société, Omega Distribution, est le représentant exclusif en Tunisie, a entamé une procédure à l’encontre du Département des Affaires étrangères du Conseil Fédéral Suisse afin de faire radier immédiatement mon nom de la liste en annexe de ladite ordonnance et de parer ainsi aux d’éventuelles déprédations des boutiques Lacoste à cause de la publication de ces informations erronées.


M. Mehdi Trabelsi se réserve le droit d’éventuelles poursuites judiciaires contre les autorités suisses.


trabelsi-220111-1.jpg