Publié le 02-11-2014

BHL donne les détails de son voyage en Tunisie et dément son expulsion

Dans une interview accordée au journal LePoint, Bernard-Henri Levy raconte son passage de 24 heures à Tunis.



BHL donne les détails de son voyage en Tunisie et dément son expulsion

Dans cette interview Bernard-Henri Levy qui ne mâche pas ses mots affirme qu’il n'était pas à Tunis à l'invitation des islamistes, ni comme "agent sioniste", et qu’il n’a pas été expulsé du pays.

Dans cette interview BHL affirme que seuls « quelques dizaines d'islamistes ou, peut-être d'exilés kadhafistes, l'attendaient à l'aéroport et s'indignaient de voir un "sioniste" poser son sale pied sur le sol du pays. »

Il déplore les écrits sur sa personne qui l’ont traité de «  un "intellectuel juif", ou un "agent sioniste", venu semer le désordre et déstabiliser, à moi tout seul, la jeune démocratie tunisienne. Dans le pire des cas, c'est-à-dire sur certains blogs, j'étais un "chien", une "vermine", un "vampire qui se nourrit du sang arabe", un type qu'il fallait "lyncher" si on le rencontrait »…

À propos du but de son voyage il précise que c’etait pour rencontrer, des amis libyens sortis exprès de Tripoli, Benghazi, les villes du Djebel Nefousa, Misrata, Zaouia, afin de poursuivre en terrain neutre, et avec lui, le dialogue de réconciliation nationale….

À propos de son expulsion il rétorque : « Vous plaisantez ! Vous imaginez un citoyen français expulsé comme ça, sans raison, par un pays ami et, de surcroît, démocratique ? »

Il conclue : J'ai été parmi les premiers, en janvier 2011, à saluer l'héroïsme de ce peuple, qui, en solidarité avec un petit marchand de Sidi Bouzid immolé par le feu, s'insurgeait contre un pouvoir que l'on pensait invincible. Et je me souviens avoir relayé, à l'époque, les appels à "hacker" les sites officiels de Ben Ali ! Tout cela, je ne le regrette pas une seconde...


qff-021114-1.jpg